Lot 113
  • 113

Paire de grands candélabres aux silène et bacchante en bronze patiné et doré de style Louis XVI, milieu du XIXe siècle, d'après un modèle de François Rémond

Estimate
40,000 - 60,000 EUR
Sold
bidding is closed

Description

  • Candélabre haut. 142 cm, larg. 45 cm ; base haut. 89 cm, larg. 45 cm
  • Candelabra height 56 in; width 17 3/4 in; base height 35 in; width 17 3/4 in
chaque figure tenant une corne d’abondance d'où s'échappent sept bras de lumière feuillagés et ornés de pampres de vigne, reposant sur une terrasse à décor d’aiguière, flûte de pan et cymbales, sur un socle en marbre rouge griotte et bronze doré ciselé de rais-de-coeur, perles et feuilles d'acanthe ; la base en bois noirci recouverte de papier à l'imiatation du marbre d’époque postérieure

Provenance

Vente Artcurial à Paris, le 23 juin 2009, lot 171

Catalogue Note

Le dessin de ce modèle est conservé au musée des Arts décoratifs à Paris (reproduit dans H. Ottomeyer, P. Proschel et al., Vergoldete Bronzen, Munich, 1986, p. 283, fig. 4.14.4). Il aurait été créé vers 1785 par François Rémond (1747-1812) en employant des figures modelées dans le goût de Clodion, et mis au goût du jour par le même bronzier à l'aube du XIXe siècle.
Il fut reproduit à plusieurs reprises sous le règne de Louis XVI puis sous l'Empire, et l'on en retrouve aujourd'hui des exemplaires au musée du Louvre (cf. D. Alcouffe et al., Les bronzes d'ameublement du Louvre, Dijon, 2004, n°95, p. 188-189), au château de Fontainebleau (cf. J.P. Samoyault, Pendules et bronzes d'ameublement entrés sous le Premier Empire, Paris, 1989, n°131, p.153-154) et à Buckingham Palace (cf. H. Roberts, For the King's Pleasure, The furnishing and decoration of George IV's apartments at Windsor Castle, Londres, 2001, p. 102-103 et p. 110).
Le modèle continua de jouir d'une belle popularité au XIXe siècle et fut édité par des marchands tels que les Beurdeley ou Samson Wertheimer. Une paire provenant des ateliers Beurdeley, comprenant comme la nôtre sept bras de lumière et un socle en marbre rouge griotte, fut vendue à la galerie Georges Petit, les 6-9 mai 1895, lot 95. Enfin, les collections Rothschild de Waddesdon Manor conservent deux paires réalisées en France ou en Angleterre au cours du XIXe siècle (cf. G. de Bellaigue, The James A. de Rothschild collection at Waddesdon Manor, Londres, 1974, n°165, p. 688-689).
Close