Lot 5
  • 5

Statue, Sénufo, Côte d'Ivoire

Estimate
70,000 - 100,000 EUR
Sold
87,500 EUR
bidding is closed

Description

  • Sénufo
  • Statue
  • wood

Provenance

Collection Emil Storrer (1898-1964), Zurich, ca. 1950
Collection Maria Wyss, Bâle
Nina et Henrikus Simonis, Düsseldorf, 1989
Pierre Dartevelle, Bruxelles
Daniel Hourdé, Paris
Collection Viviane Jutheau, Comtesse de Witt, acquis en 1991

Literature

Volprecht, Galerie Simonis - Afrikanische Kunst, 1990, n. p. 

Catalogue Note

Les grandes figures d’ancêtres deble ont, depuis le début du XXe siècle, élevé les créations Sénufo au rang de classiques de l’Art africain. Procédant d'un même geste mais indissociable de la sphère féminine, cette statue illustre quant à elle un corpus beaucoup plus rare : celui des grandes statues de divination liées à la société du Sandogo. S'adaptant à l'espace confiné dans lequel exercent les devins Sandebele, les instruments de divination sont le plus souvent des sculptures en bois ou en métal de petites dimensions. Cependant « l’envergure des œuvres d’art utilisées au cours des pratiques divinatoires annonce les compétences et le pouvoir du devin. Ceux dont la renommée avait dépassé les frontières de leur territoire pouvaient ainsi commanditer des œuvres très ambitieuses » (Gagliardi, Divination and Sénufo Sculpture in West Africa, 2010, p. 3). 

Représentations d’un esprit de la nature, les grandes figures de divination illustrent ainsi la quintessence du style Sénufo, comme en témoigne la qualité artistique de la statue de la collection Viviane de Witt. Le corps élancé est rythmé par une remarquable dynamique des formes, associant courbes tendues et plans inclinés en profondeur qui l’inscrivent avec force dans l’espace. Les yeux, mi-clos, expriment intériorité et recueillement tandis que la bouche, entrouverte sur des dents apparentes, confère à la figure une expression hiératique mêlant grandeur et autorité. La clarté plastique et la sensualité des formes sont mises en valeur par la finesse des ornements : scarifications corporelles, mèche de cheveux, collier pectoral et chevillères. S’ajoute enfin la somptueuse patine, brun rouge et suintante, rappelant les nombreuses onctions dont elle a été l'objet lors des rites divinatoires.

Au classicisme de la représentation féminine répond une signification complexe unissant les principes féminins, masculins et du règne animal, qui illustrent l'universalité et la puissance des esprits de la nature invoqués par les Sandebele (Corps Sculptés, Corps Parés, Corps Masqués, Chefs-d’œuvre de la Côte d’Ivoire, 1989, p. 79). Quatre autres statues Sénufo, porteuses d'une coupe canari et partageant les mêmes caractéristiques stylistiques sont répertoriées : celle de l’ancienne collection Boussard (Sotheby’s, Paris, 24 juin 2015, n° 57), la figure de la collection Brian Leyden (Sotheby’s, Paris, 5 décembre 2007, n° 3), celle choisie par Goldwater pour figurer dans l’exposition Sénufo: Sculpture from West Africa (Museum for African Art, New York, 1960, n° 122) et enfin la statue conservée au musée du quai Branly-Jacques Chirac (Corps Sculptés, Corps Parés, Corps Masqués, Chefs-d’œuvre de la Côte d’Ivoire, 1989, p. 79, n° 3). Si chacune reflète le talent individuel d’un maître sculpteur, elles illustrent toutes – notamment ici dans la qualité sculpturale - les traits fondamentaux des anciens style développés dans la région septentrionale et le centre-nord du pays Sénufo, aux confins de la Côte d’Ivoire et du Mali.

Senufo figure, Côte d'Ivoire 

Since the early 20th century, the great figures of deble ancestors have helped to elevate the artistic creations of the Senufo people to the canon of African art. However, this statue, which arises out of a similar tradition and is inseparable from the feminine sphere, exemplifies a much rarer corpus of divination statues linked to the Sandogo society. While divination instruments are mostly small-scale wooden or metal sculptures adapted for the confined spaces where the Sandebele oracles practice their art, "the scale of the works of art used for divinatory practices announces the skill and power of the oracle. Those whose reputation had emanated beyond the borders of their territory could thus commission very ambitious pieces" (Gagliardi, Divination and Sénufo Sculpture in West Africa, 2010, p. 3). 

As representations of nature spirits, the great divination figures demonstrate the quintessential Senufo style, as evidenced by the artistic quality of this statue from the Viviane de Witt collection. Through taut curves and deeply slanting planes that project a forceful presence in space, the slender body comes alive with remarkable formal dynamism. The half-closed eyes express an inward gaze and contemplation, while the half-open mouth, with lips parting to reveal exposed teeth, gives the figure a hieratic expression that projects both grandeur and authority. The aesthetic clarity and sensuality of its forms are enhanced by the refined quality of the ornaments on the body: scarification, lock of hair, pectoral necklace and anklet. Finally, the sumptuous reddish-brown patina recalls the many divination rites during which it was a central subject of anointment.

The classical representations of the female is part of a complex web of meanings that combines the principles of the masculine, the feminine, and the bestial to illustrate the universality and power of nature spirits invoked by the Sandebele (Corps Sculptés, Corps Parés, Corps Masqués, Chefs-d’œuvre de la Côte d’Ivoire, 1989, p. 79). Four other Senufo figures which carry a canary cup and share the same stylistic characteristics are known to exist: one formerly in the Boussard collection (Sotheby’s, Paris, 24 June 2015, No. 57), the figure from the Brian Leyden collection (Sotheby’s, Paris, 5 December 2007, No. 3), the one chosen by Goldwater for the exhibition Sénufo: Sculpture from West Africa (Museum for African Art, New York, 1960, No. 122) and lastly, the statue in the collection of the Quai Branly - Jacques Chirac Museum (Corps Sculptés, Corps Parés, Corps Masqués, Chefs-d’œuvre de la Côte d’Ivoire, 1989, p. 79, No. 3). Although each figure reflects the individual talents of a master sculptor, they all illustrate - especially through their sculptural quality - the fundamental traits of the traditional artistic style developed in the northern and north-central regions of Senufo country, spanning modern-day Mali and Côte d'Ivoire.

Close