8
8

PROVENANT D'UNE PRESTIGIEUSE COLLECTION

Pierre Soulages
PEINTURE 162 X 130 CM, 14 DÉCEMBRE 1958
SIGNED; SIGNED AND DATED 58 ON THE REVERSE; OIL ON CANVAS. EXECUTED IN 1958.
JUMP TO LOT
8

PROVENANT D'UNE PRESTIGIEUSE COLLECTION

Pierre Soulages
PEINTURE 162 X 130 CM, 14 DÉCEMBRE 1958
SIGNED; SIGNED AND DATED 58 ON THE REVERSE; OIL ON CANVAS. EXECUTED IN 1958.
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Art Contemporain / Contemporary Art

|
Paris

Pierre Soulages
N. 1919
PEINTURE 162 X 130 CM, 14 DÉCEMBRE 1958
SIGNED; SIGNED AND DATED 58 ON THE REVERSE; OIL ON CANVAS. EXECUTED IN 1958.
signé; signé et daté 58 au dos
huile sur toile
162 x 130 cm ; 63  3/4  x 51  3/16  in.
Exécuté en 1958.



Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Kootz Gallery, New York
Gimpel and Weitzenhoffer Gallery, New York
Collection particulière, Chicago
Collection particulière, Asie

Exhibited

New York, Kootz Gallery, Soulages, 14 mars - 3 avril 1959; catalogue, illustré 

Literature

Pierre Encrevé, Soulages, L'oeuvre complet, Peintures, Tome I, 1946-1959, Paris, 1994, no. 352, p. 266, illustré en couleurs
Catalogue d'exposition au Musée d'art moderne de la Ville de Paris, Soulages - Noir lumière, 11 avril - 23 juin 1996, Paris, 1996, p. 49, illustré

Catalogue Note


The English translation of this note follows the French

Notice de catalogue
En rentrant des quatre mois de son « tour du monde », au début mars 1958, Soulages se remit aussitôt à la peinture, dans son nouvel atelier du Quartier latin, mais il prévint Sam Kootz, son marchand new-yorkais, qu’il ne souhaitait pas d’exposition avant un an. C’est donc lors de sa cinquième exposition personnelle à la Kootz Gallery, en mars 1959, qu’il présenta douze toiles s’échelonnant de début mai à fin décembre 1958, avec un succés immédiat qui fit de Soulages le peintre le plus cher sur le marché de New York cette année-là. Peinture 162x130cm, 14 décembre 1958, qui y était présentée, est parfaitement caractéristique des aspects novateurs de ce moment de l’œuvre de Soulages, à la fin des années 50 où les dimensions statiques très présentes dans l’oeuvre jusque-là, assez souvent en relation avec les grands signes hiératiques des brous de noix du début de cette décennie,  cèdent la place à un dynamisme qui ne cessera de s’affirmer dans la décennie suivante. Le déséquilibre savant de la forme sombre centrale, élevée à larges touches obliques de noir d’ivoire partant de la gauche jusqu’en haut de la toile où tout le poids affirmatif soudain se fixe à droite, produit une formidable impression de puissance où l’improvisation spontanée semble accordée à une parfaite maitrise des architectures picturales, de sorte que stabilité et mouvement ne cessent de s’y prêter main-forte. Ce chef d’œuvre est d’autant plus frappant à cette date qu’il anticipe sur ce qui ne triomphera qu’à la fin des années 60 dans la peinture de Soulages, le noir et blanc. Autant l’opposition noir/blanc structurait les peintures sur papier dès 1947, autant elle est rarissime sur toile dans les années 50, Soulages tendant toujours à colorer plus ou moins le fond de la toile, alors qu’il laissait intact le fond des peintures sur papier. Mais, dans Peinture 162x130 cm, 14 décembre 1958, le peintre choisit, exceptionnellement en cette mi-décembre, de peindre en blanc le fond de la toile, quelques arrachages des touches noires accentuant encore ce choix en laissant réapparaître le blanc du fond. D’où une tension encore accentuée du contraste forme/fond qui fait pleinement partie de l’impressionnante force de présence ce remarquable tableau.  

Pierre Encrevé
Directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, spécialiste de phonologie et de sociopragmatique, auteur du catalogue raisonné de Pierre Soulages


Catalogue note
On his return from his four-month trip around the world, at the beginning of March 1958, Soulages immediately started painting in his new studio situated in the Latin Quarter of Paris, but he warned his dealer Sam Kootz that he did not want to hold an exhibition that year. It was not therefore not until his fiftieth solo-show in March 1959 that he was to present his twelve paintings, made between May and the end of December 1958, with immediate success which made Soulages the most expensive painter on the market in New York that year. Peinture, 162 x 130cm, 14 décembre 1958 was presented there and is perfectly characteristic of the innovative aspects of Soulages’s works at the end of the 1950s where the static aspect of his paintings, often in relation until then with the great hieratic signs of the walnut stains at the beginning of this decade, give way to a dynamic which became increasingly present in the following years. The skilful imbalance of the sombre central form, raised by large oblique ivory black strokes from the left up to the top of the canvas where all the affirmative weight is suddenly fixed on the right, produces an incredible impression of power where spontaneous improvisation seems in harmony with a perfect mastery of pictorial architecture so that stability and movement continuously support each other. This small masterpiece is all the more striking for the date of its making, as it anticipates the use of black and white, which only occurs at the end of the 1960s in Soulages’s painting. Although the contrast of black and white structured the paintings on paper of 1947, it is very rare in the canvases of the 1950s as Soulages tended to always colour more or less the background of the canvas, whereas he left intact the background of the paper paintings. However, in Peinture 162x130 cm, 14 décembre 1958, the painter chose exceptionally to paint the canvas background white with a few hasty black strokes further accentuating this choice by allowing the white to reappear. Hence, an even greater tension of contrast between form/background which is a full part of this remarkable painting’s impressive and strong presence.

Pierre Encrevé
Director of Research at the Ecole des hautes études en sciences sociales, phonology and psycholinguistic specialist, author of the Pierre Soulages catalogue raisonné

Art Contemporain / Contemporary Art

|
Paris