Lot 10
  • 10

Paire de coupes en bronze doré d'époque Louis XV, vers 1743-1750, du surtout de dessert du Maréchal de Saxe au château de Chambord

Estimate
25,000 - 40,000 EUR
Sold
bidding is closed

Description

  • marble giltbronze
  • Haut. 14,5 cm, larg. 19,5 cm
  • Height 14 3/4 in; width 7 2/3 in
de forme carrée à pans coupés, ciselée de godrons, ornée de masques de faunes sur fond mosaïqué, soutenue par quatre pieds en console sommés de têtes de bélier, reposant sur un socle aux armes du Maréchal de Saxe et décoré d'une frise de feuilles d'eau ; (plateaux intérieurs remplacés par des marbres associés ; une coupe restaurée)

Provenance

- Ancienne collection du Maréchal de Saxe (1696 - 1750)
- Ancienne collection de Madame André Saint, vente à Paris, les 20 et 21 mai 1935, lot 107, pl. XXVII

Catalogue Note

Fils naturel de l'Electeur de Saxe, Frédéric-Auguste Ier, le comte Maurice de Saxe mena une carrière militaire éclatante au service de Louis XV que vint couronner le titre de Maréchal de France en 1743. Oncle de Marie-Josèphe de Saxe, il favorisa le mariage de celle-ci avec le Dauphin en 1747. Amateur de théâtre et de jolies femmes, il fut notamment l'amant d'Adrienne Lecouvreur, puis de Mme Favart : sa passion le conduisit à séquestrer cette dernière à Chambord, château qu'il avait reçu du roi en récompense de sa victoire à Fontenoy. Les dernières années de sa vie s'écoulèrent entre son hôtel du quai des Théatins (aujourd'hui le 3 quai Malaquais) et Chambord où il régna en grand seigneur jusqu'à sa mort en 1750. 

Ces coupes témoignent du faste que Maurice de Saxe avait connu dans sa jeunesse à la cour de Dresde et dont il aimait à s'entourer, jusque dans les plaisirs de la table. Son inventaire après-décès dressé à Chambord mentionne aux folios 76-77 : "huit boîtes de forme octogone [...] et dans chacune des d. boîtes, un surtout de dessert composé d'un plateau, de sa pièce du milieu de forme carrée à pans cassés et de huit autres pièces rondes dont quatre moyennes et quatre petites, les premières godronnées et les autres ciselées, le tout de cuivre doré prisé ensemble quatre cent livres" (cat. expo. Mes Rêveries, le Maréchal de Saxe à Chambord, Paris, 2002, pp. 92-93).
Nos coupes peuvent donc être identifiées comme les pièces de milieu ornant le centre de chaque surtout. L'un des huit a été vendu chez Sotheby's à Londres, le 12 décembre 2001, lot 24. La présence du bâton de maréchal sur les armes ornant ces coupes exclut une réalisation antérieure à 1743, alors que la forme et le dessin sont stylistiquement datables des années 1715 : il faut sans doute y voir une création destinée à compléter un ensemble plus ancien, un surtout sans armoiries ayant peut-être servi de modèle lorsque les suivants furent réalisés à partir de 1743.

Close