Lot 30
  • 30

Dujardin, Edouard

Estimate
1,500 - 2,000 EUR
Sold
2,000 EUR
bidding is closed

Description

  • Dujardin, Edouard
  • À la gloire d’Antonia. Paris, Librairie de la Revue Indépendante, 1887.
  • ink on paper
In-8 (264 x 184 mm). Broché. Exemplaire à toutes marges.

Rare édition originale du deuxième ouvrage du poète (la pré-originale avait paru dans La Vogue, entre janvier et avril 1886). Elle est dédiée à Houston Stewart Chamberlain, le gendre de Wagner.



Tirage unique à 55 exemplaires sur vélin français à la cuve (n° 20), ornés d'un frontispice par Félicien Rops.



Exemplaire de Mallarmé.
Envoi autographe signé, à la justification : "À Stéphane Mallarmé, d’une amicale dévotion."
L’auteur a également réécrit le titre et son nom sur la couverture, ornée seulement du cachet argenté de la revue.



L'influence d’À la gloire d'Antonia tient au fait que Dujardin y revendique l'invention d'une nouvelle prosodie, le vers libre -- au moment même où ses amis Jules Laforgue et Gustave Kahn lui accordent une part croissante. Le poème constitue un monologue intérieur, au gré des associations libres d'une conscience en dérive -- procédé que lui-même, dans Les Lauriers sont coupés, et plus tard James Joyce et le Nouveau roman reprendont.



[On joint, du même :]
La trilogie théatrale symboliste en vers libres, Antonia, chacun avec envoi autographe signé à Mallarmé (3 volumes in-12. Brochés. Couvertures passées) :
Antonia. Paris, Léon Vanier, 1891. "À Monsieur Stéphane Mallarmé, en souvenir, de toute gratitude, de la représentation du 20 avril. Édouard Dujardin". Cette représentation à laquelle Mallarmé avait assisté avait eu lieu au Théâtre d’Application.
Le Chevalier du passé. Paris, Léon Vanier, 1892. "À Stéphane Mallarmé, en tout affectueux hommage, Édouard Dujardin".
La Fin d’Antonia. Paris, Léon Vanier, 1893. "A Stéphane Mallarmé, en dévoué et affectueux hommage. Édouard Dujardin".

Close