Lot 14
  • 14

Baudelaire, Charles

Estimate
2,000 - 3,000 EUR
Sold
6,000 EUR
bidding is closed

Description

  • Baudelaire, Charles
  • Lettre autographe signée [à Auguste Poulet-Malassis]. [Paris] Samedi [28 juillet 1860].
  • ink on paper
1 p. in-8 (190 x 132 mm), recto de l’enveloppe avec adresse autographe contrecollée sur un feuillet in-8. Signée "C.B.".

Baudelaire travaille à divers projets et à la composition de la seconde édition des Fleurs du Mal. Il regrette de n’avoir pas pu se rendre à Alençon chez l'éditeur avant son départ pour Granville.



"Notre fête est manquée, à mon grand chagrin. Ah ! quelle vie ! -- j'ai perdu ma journée d'hier à courir après une passe pour moi-même, par Calonne, par le Moniteur, impossible. Alors je me suis dit : 60 fr. à dépenser et 3 jours à perdre dans un moment où je travaille au Houzard et à Wagner.
Envoyez l'argent à Duranty.
Ainsi le 15, je ferai avec vous ce que nous aurions fait demain, la mise en ordre des Fleurs, et causer des moyens sérieux de diminuer ma dette.
Guérissez-vous bien et pensez à moi".



En février 1860, Baudelaire avait rédigé un plan pour une pièce, Le Marquis du 1er houzards : ce projet, en collaboration avec Paul de Molènes, resta inachevé.
Richard Wagner et Tannhäuser à Paris, que le poète évoque dans cette lettre, parut d’abord dans la Revue Européenne en avril 1861 avant d’être édité en plaquette chez Dentu, quelques semaines après la mise en vente de la seconde édition des Fleurs du mal, augmentée de 35 poèmes nouveaux.



Références : Correspondance, II, p. 69.

Close