Lot 22
  • 22

Coupe anthropomorphe, Mbuun, République Démocratique du Congo

Estimate
30,000 - 50,000 EUR
bidding is closed

Description

  • Mbuun
  • Coupe anthropomorphe
  • wood
  • haut. 17 cm
  • 7 in

Provenance

Collection Alexis van Opstal (1847-1936), Rhode-Saint-Genèse, Belgique, ca. 1925
Collection privée, Belgique
Artcurial, Paris, 10 juin 2008, n° 93
Collection Frum, acquis lors de cette vente

Literature

Bacquart, The Tribal Arts of Africa, 1998, p. 173, n° 13
Bacquart, Art Tribal d'Afrique Noire, 2010, p. 173, n° 13

Attachée au pied, une pastille en métal portant le n° "16"

Catalogue Note

Transcendant la fonctionnalité de l'objet, les coupes anthropomorphes constituent l'expression, tant essentielle qu'illustre, de la statuaire des Mbuun. Leur corpus, éminemment restreint, se compose de cinq œuvres : la coupe de l'ancienne collection de l'Albright-Knox Gallery (Sotheby's, New York, 17 mai 2007, n° 128), celles du Musée Royal de l'Afrique centrale, à Tervuren (inv. n° E.80.2.426) et de l'Etnografish Museum d'Anvers (inv. 0281), la coupe de la collection Mestach (Jean Willy Mestach, L'intelligence des formes, n° 25), et enfin celle de l'ancienne collection d'Alexis van Opstal, présentée ici. Si elles montrent invariablement un personnage debout aux membres fléchis, les paumes tournées vers le ciel, la tête s'épanouissant dans le volume du réceptacle, la coupe von Opstal est l'unique dont le visage soit figuré. A la conception surréaliste de la statue/réceptacle s'ajoute ici la finesse remarquable de la sculpture et des traits délicatement modelés, mise en valeur par les nuances de la patine brun rouge.
Selon Els De Palmenaer (Trésors d'Afrique, Musée de Tervuren, 1995, p. 310), sa gestuelle serait interprétée en pays Mbuun comme "un signe de provocation; une posture de défi liée au mythe fondateur du clan des Injey [et] ces coupes étaient probablement utilisées dans des rituels de transmission du pouvoir".   
Close