Lot 19
  • 19

Statuette en ivoire, Lega, République Démocratique du Congo

Estimate
30,000 - 40,000 EUR
Sold
bidding is closed

Description

  • Lega
  • Statuette en ivoire
  • ivory hhippopotamus (hippopotamus hamphibius)
  • haut. 13 cm
  • 5 1/10 in

Provenance

Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, 22 avril 1959
Collection René et Odette Delenne, Bruxelles, acquis lors de cette vente

Catalogue Note

Entrée en 1959 dans la collection Delenne, cette statuette en ivoire comptait parmi les œuvres les plus chères à Odette Delenne, pour sa "qualité exceptionnelle, unique par sa sensibilité" (notes personnelles). Propriété individuelle et exclusive des initiés les plus haut gradés de l'association du Bwami, chaque statuette en ivoire iginga était, en pays Lega, héritée d'un parent de même grade, après avoir été exposée sur sa tombe. Illustrant individuellement "des valeurs et des concepts liés à la philosophie morale, à une vision du monde, à la structure sociale du Bwami" (Biebuyck, Lega. Ethique et Beauté au cœur de l'Afrique, 2002, p. 144), chacune portait un nom spécifique, amplifié par l'aphorisme qui lui était associé. Celle-ci s'individualise notamment par sa - très rare - calotte en résine sertie de petits coquillages, évoquant le couvre-chef bwami porté par les initiés.

Sa morphologie la rattache au style baptisé rounded style par Daniel Biebuyck, et Bibendum par Bernard de Grunne. Exaltant en pays Lega, dès la fin du XVIIIe siècle, les canons classiques de la beauté féminine - tant dans la pose, que les volumes et la parure - il constituerait, selon Bernard de Grunne, "le style figuratif Lega le plus parfait et le plus brillant" (in Felix, White Gold, Black Hands. Ivory Sculpture in Congo, vol. 6, 2013, p. 205). Au sein de ce corpus stylistique, la statuette féminine de la collection René et Odette Delenne se distingue par le raffinement de la sculpture et la rare individualité du visage, transcendant l'archétype pour évoquer un portrait aussi intérieur que sensible. 

Close