Lot 9
  • 9

Jacob II Savery

Estimate
60,000 - 80,000 EUR
Sold
169,500 EUR
bidding is closed

Description

  • Jacob II Savery
  • L'Arche de Noé
  • Huile sur panneau
  • 74 x 104 cm ; 29 by 41 in

Provenance

Collection de Maître Pierre André Delahaye, Notaire à Tourcoing;
Acquis auprès de ce dernier par les ancêtres de l'actuel propriétaire le 10 mars 1873.

Catalogue Note

Cette représentation spectaculaire et dense de L’entrée dans l’arche de Noé s’inscrit dans une large tradition de la peinture flamande des XVIème siècle et XVIIème siècle. Nous proposons de conserver l’attribution traditionnelle de notre tableau à Jacob Savery le Jeune, artiste issu d’une formation familiale spécialisée dans l’art paysager et animalier qui contribua à sa notoriété européenne. Roelandt Savery, l’un de ses plus illustres représentants, avec Jacob Savery l’ancien, fut appelé par l’empereur Rodolphe à la cour de Prague pour exercer son art en 1604.
Datable du début du XVIIème siècle, le tableau que nous présentons conserve une composition et une palette chromatique encore issues des préceptes élaborés au XVIème siècle. En effet, des couleurs vives et profondes, une ouverture large de la scène et de la composition, une multiplication des éléments narratifs sont caractéristiques de ce mode de représentation.

Nous rapprocherons, par exemple, notre tableau d’une œuvre de sujet similaire : l’entrée de l’arche de Noé, signée et datée 1570 peinte par Simon de Myle (vente anonyme, Sotheby’s, Paris, 23 juin 2011, n° 30). Certains éléments se retrouvent sur les deux œuvres et sont parfaitement identiques, positionnés de la même manière. Ainsi, le Rhinocéros, sur la droite de la composition, directement influencé par la célèbre gravure de Durer se retrouvait à la même place dans le tableau de Simon de Myle.  
L’artiste cherche à illustrer un propos issu de l’Ancien Testament en s’attachant à le rendre accessible au plus large public possible. Le choix des couleurs vives attrayantes, les représentations animalières parfois volontairement dynamiques et, à certains moments même un peu burlesques, contribuent à rendre cette œuvre surprenante et attachante; le spectateur se prend au jeu de la scène qui lui est donnée à voir et à comprendre.

Close