Lot 89
  • 89

[Lacan, Jacques] -- Marguerite Anzieu

Estimate
4,000 - 6,000 EUR
bidding is closed

Description

  • [Lacan, Jacques] -- Marguerite Anzieu
  • [Autobiographie]. Manuscrit autographe signé "M. Anzieu". La clinique [Sainte-Anne], le 21 novembre 1931.
  • MANUSCRIPT
6 p. in-4 ; traces de pliures, légères déchirures.

Important dossier sur le "Cas Aimée" de Jacques Lacan, c
ertainement l’un des "cas" les plus célèbres de la psychanalyse, avec les patientes de Freud, Bertha Pappenheim (Anna O.) et Emmy von N.

Marguerite Anzieu, connue comme le "Cas Aimée" de Jacques Lacan, postière de profession, s'installe à Paris où elle écrit deux romans, aujourd'hui disparus, qui retinrent l'attention des surréalistes. Internée à la clinique Sainte-Anne pour avoir tenté d’assassiner, sans raison apparente, l’actrice Huguette Duflos en avril 1931, elle est suivie pendant un an par le jeune médecin Jacques Lacan (voir lot 88).



Rédigée par Marguerite Anzieu après sept mois d’hospitalisation à la clinique Sainte-Anne, cette autobiographie se concentre sur ses liens affectifs : "Je suis la quatrième fille d’une famille de 7 enfants. Quand ma mère me mit au monde, elle venait d’avoir deux grands chagrins, elle avait perdu ma sœur aînée, brûlée vive à quatre ans, et son beau-père qu’elle aimait beaucoup; malgré cela je n’étais pas nerveuse, je dormais tout le temps. Ma mère me dit que j’ai été la plus facile à élever parmi tous ses enfants […]. La plus grande joie que j’aie éprouvée de ma vie, après celle de voir revenir mes frères de la guerre, ce fut la naissance de mon fils, je lui avais préparé une superbe layette […]. J’aurais été si contente de l’élever, je ne me consolerais pas d’avoir été privée de ce bonheur".
Provenance : René Allendy (Artcurial, 25 juin 2010, lot 160).



[On joint :]
[Marguerite Anzieu]. — Carte d’identité, délivrée le 10 février 1944, signée, avec photographie, dans son petit portefeuille de moleskine noire. — Ensemble de photographies qui sont, avec celle de la carte d’identité, les seules photographies connues de la plus célèbre patiente de la psychiatrie française. — 14 Rue du Dragon (n° 1, mars 1933), revue dans laquelle figurent un article de Joë Bousquet sur Aimée et un texte d’Aimée "Sur les Limites Nord-Est de l’Aquitaine…".



[Didier Anzieu]. — Carte d’enseignant (1968) du fils de Marguerite Anzieu, le psychanalyste Didier Anzieu, qui fut aussi patient de Jacques Lacan. — 4 photographies de Didier Anzieu. Lettres adressées à Anzieu par Jean Allouch (9), biographe de Marguerite Anzieu ; Clovis Pantaine (3), à propos de ses souvenirs d’enfance avec sa sœur ; Jacqueline Miller (1) ; Marie-Madeleine Chatel (1) ; Élisabeth Roudinesco (1) — Plusieurs tapuscrits relatifs à la famille Pantaine et à Didier Anzieu.



L'ensemble est conservé dans un élégant emboîtage (demi-vélin à bande, pièce de titre sur le premier plat avec titre doré, titre or sur le dos).

Close