69
69
Suite de quatre appliques en bronze doré d'époque Louis XV
A SET OF FOUR GILTBRONZE WALL LIGHTS, LOUIS XV
Estimate
100,000150,000
LOT SOLD. 150,750 EUR
JUMP TO LOT
69
Suite de quatre appliques en bronze doré d'époque Louis XV
A SET OF FOUR GILTBRONZE WALL LIGHTS, LOUIS XV
Estimate
100,000150,000
LOT SOLD. 150,750 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Important Mobilier, Sculptures et Objets d’Art

|
Paris

Suite de quatre appliques en bronze doré d'époque Louis XV
A SET OF FOUR GILTBRONZE WALL LIGHTS, LOUIS XV
à trois bras de lumière, à décor d'enroulements feuillagés
Quantity: 4
Haut. 60 cm, larg. 43 cm
Height 23 2/3 in; width 16 3/4 in
Read Condition Report Read Condition Report

Literature

Références bibliographiques :

Juels Guiffrey, Les Caffieri, Sculpteurs et Fondeurs-Ciseleurs, Nogent Le Roi, 1993

Pierre Verlet, Les Bronzes Dorés Français du XVIIIe siècle, Paris, 1987

H. Ottomeyer et P. Pröschel, Vergoldete Bronzen, Munich, 1986

Catalogue Note

Cette très belle suite d'appliques illustre le style Rocaille popularisé par les ornemanistes Juste-Aurèle Meissonier et Nicolas Pineau. Les bras de lumière ainsi que le fût, tous deux en enroulement soulignés de feuilles d'acanthe, rappellent le travail de Jacques Caffieri et de Jean-Claude Duplessis. La division des tâches entre les « ciseleurs fondeurs » et les « ciseleurs doreurs » règlementée par  l'ancien régime des Corporations jusqu'à la loi Le Chapelier de 1791 rend malheureusement difficile une attribution certaine de cette production. Comme Boulle et Cressent, Caffieri bénéficia du privilège de fondre et de ciseler ses œuvres dont certaines portent sa signature. Le dessin des appliques n'était pas toujours directement puisé de l'œuvre d'un ornemaniste, les sculpteurs du modèle en plâtre ou en bois – dont les célèbres Girardon, Puget et Soldtz – pouvant à cette étape avant la fonte apporter des variantes au dessin initial. Certains bronziers comme certains orfèvres tels que Thomas Germain élaborèrent aussi un répertoire de formes originales. Orfèvre lui-même , François-Thomas Germain, dont la signature se retrouve sur des bronzes, puisera dans les fonds de dessin de son père plusieurs réalisations dans le style rocaille le plus expressif. Il semble en aller de même pour Jacques Caffieri dont on connaît un dessin d'ornements signé Jacques Caffieri 1717 que lui commande la communauté des fondeurs-ciseleurs de Paris, dessin à l'encre de Chine « dont l'exécution [...] est fort soignée et révèle la main d'un dessinateur habile ».

 

Important Mobilier, Sculptures et Objets d’Art

|
Paris