139
139
Grand régulateur en bois sculpté, peint et doré d'époque Louis XVI, vers 1780, signé LEPAUTE A PARIS
AN IMPORTANT PAINTED AND GILTWOOD REGULATOR WITH ANNUAL CALENDAR, LOUIS XVI, CIRCA 1780, SIGNED LEPAUTE A PARIS
Estimate
40,00060,000
JUMP TO LOT
139
Grand régulateur en bois sculpté, peint et doré d'époque Louis XVI, vers 1780, signé LEPAUTE A PARIS
AN IMPORTANT PAINTED AND GILTWOOD REGULATOR WITH ANNUAL CALENDAR, LOUIS XVI, CIRCA 1780, SIGNED LEPAUTE A PARIS
Estimate
40,00060,000
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Important Mobilier, Sculptures et Objets d’Art

|
Paris

Grand régulateur en bois sculpté, peint et doré d'époque Louis XVI, vers 1780, signé LEPAUTE A PARIS
AN IMPORTANT PAINTED AND GILTWOOD REGULATOR WITH ANNUAL CALENDAR, LOUIS XVI, CIRCA 1780, SIGNED LEPAUTE A PARIS

en forme de pilastre, le cadran inscrit dans un chapiteau ionique orné d'une guirlande de laurier, la caisse soulignée d'encadrements d'oves et dards, le socle à volutes orné d'une draperie retenue par des noeuds de ruban, reposant sur des faisceaux liés par des rameaux d'olivier, terminé par une plinthe ; (le cadran remplacé)

the substantial weight-driven skeletonised flat-bed movement with pinwheel escapement, signed on the front of the frame Lepaute A Paris and centred by a seconds ring, the gridiron pendulum suspended to the front, with nine brass and steel bars, temperature scale and massive lenticular bob, the striking train with outside count wheel striking on a bell and driving the annual month/date ring to the rear, the eccentric inner face of the calendar ring regulating the length of the pendulum suspension with the seasons,  geared winding to both trains, lead-off to the separate, similarly signed replaced time/day dial, the monumental painted, carved and gilded oak case with wrought iron support framework for the weights concealed behind a mirrored panel


Haut. 256 cm, larg. 101 cm, prof. 55 cm
Height 8 1/3 ft; width 39 3/4 in; depth 21 2/3 in
Read Condition Report Read Condition Report

Catalogue Note

Jean-Baptiste Lepaute, horloger reçu maître en 1776

Ce type de régulateur était appelé « polycamératique » par Lepaute dès 1766. Il servait à donner l'heure dans toute la maison et était connecté à plusieurs cadrans.
Plusieurs régulateurs furent livrés et leur prix devait être très élevé. Un régulateur de ce type orna le château des Tuileries jusqu'à sa destruction en 1871 ; il provenait certainement des collections du marquis de Courtanvaux en 1781.
Le duc de la Vrillière en possédait un dans son hôtel de la rue Saint Florentin (ancien consulat des Etats-Unis). Le marquis de Marigny, frère de Madame de Pompadour, en plaça un dans le salon d'été de son château de Ménars. Il y est décrit dans le catalogue de la vente de ses collections au Pâté de Bercy en mai 1785 sous le numéro 12 :

Une grande et superbe pendule polycamératique, construite par Le Paute, Horloger du Roi ; la boite, en bois, portait 7 pieds de haut, entourée de quatre glaces, peinte en blanc et dorée sur les moulures ; elle était couronnée par un Génie enfant représentant l'emblème du temps, dont la composition est de M. Houdon ; la figure est dorée et accompagnée de symboles et attributs analogues. Cette pendule marquait les heures, les minutes et les secondes, elle sonne les heures et les demies, et marche huit jours sans être remontée ; le mouvement qui se voit à travers quatre glaces, est disposé pour servir d'horloge à régler toute une grande maison ; on peut lui faite marquer les heures sur plusieurs endroits cadrans, et même sonner sur un gros timbre placé sur le toit, pour être entendu des cours et jardin.

 

 

Important Mobilier, Sculptures et Objets d’Art

|
Paris