PF1216

/

Lot 20
  • 20

Joan Miró

Estimate
350,000 - 450,000 EUR
Sold
564,750 EUR
bidding is closed

Description

  • Joan Miró
  • Personnage
  • inscrit Miró et numéroté 2/6 ; porte la marque du fondeur Parellada
  • bronze
  • H. : 103 cm ; 40 1/2 in.

Provenance

Galerie Maeght, Barcelone
Carpenter & Hochman, New York
Richard Gray Gallery, Chicago
Collection particulière, Chicago

Literature

Miró en las colecciones del Estado (catalogue d'exposition), Centro de Arte Reina Sofia, Madrid, 1987, no. 89, une autre épreuve reproduite p. 104
Miró : Gemälde, Plastiken, Zeichnungen und Graphik (catalogue d'exposition), Schirn Kunsthalle Frankfurt, 1988, no. 89, une autre épreuve reproduite p. 120
Le rêve interrompu de Miró (catalogue d'exposition), Centre Culturel Espagnol, Paris, 1988, no. 41, une autre épreuve reproduite p. 133
Escultores de Miró (catalogue d'exposition), Llonja, Palma de Majorque, 1990, no. 23, une autre épreuve reproduite p. 141
Palma : territori Miró (catalogue d'exposition), Fundació Pilar i Joan Miró a Mallorca, Palma de Majorque, 1996, no. 68, une autre épreuve reproduite p. 183
Joan Miró The Last Bronze Sculptures 1981 -1983 (catalogue d'exposition), Gerald Peters Gallery, Santa Fe, Nouveau Mexico, 2006, une autre épreuve reproduite p. 42-43
Daniel Lelong (ed.), Joan Miró. Sculptures. Catalogue raisonné 1928-1982, Paris, 2006, no. 374, une autre épreuve reproduite p. 347

Catalogue Note

inscribed 'Miró' and numbered '2/6' ; with the foundry mark 'Parellada', bronze. Conceived before 1975, this version cast in a numbered edition of six in 1981.

"Je pense que Miró invente des objets, comme il invente des signes. Il ne se contente pas de leur donner forme et de leur imposer un style. Il propose de créer, avec lui, à partir de rien. De susciter des exemples. De reculer les limites de la liberté. Mieux que personne, peut-être, il sait combien restreinte, dans tous les domaines, cette liberté se fait. Et comme il ne veut rien démontrer, rien prouver, sinon que l'exercice de la liberté est possible dans le domaine de l'art, il va jusqu'au bout. Il joue et se joue de tout, avec ses mains, avec ses yeux, avec ses antennes."
Alain Jouffroy in Miró, sculpteur, Paris, 1974, p. 13
Close