Lot 6
  • 6

Figure de reliquaire, Kota-Shamaye, Gabon

Estimate
100,000 - 150,000 EUR
Sold
204,750 EUR
bidding is closed

Description

  • Kota-Shamaye
  • Figure de reliquaire

Provenance

Collection Léonce & Pierre Guerre, Marseille, n° 50
Collection Alain et Christine Vidal-Naquet, Marseille

Exhibited

Expositions:
Musée Cantini, Marseille, Le crâne : objet de culte, objet d'art, 13 mars - 15 mai 1972 
Musée d'Arts Africains, Océaniens, Amérindiens, Centre de la Vieille Charité, Marseille, Pierre Guerre, un érudit en son temps, 20 mars – 31 mai 1992
Musée Dapper, Paris, The Way of the Ancestors. A tribute to Claude Levi-Strauss, 6 novembre 1986 - 7 février 1987
South African National Gallery, Cape Town, Art africain dans la collection Pierre Guerre, 1997

Literature

Publications :
Millot, "La Collection Léonce-Pierre Guerre" in Objets et Mondes, Tome II, fasc. 2, été 1962 : 71, fig. 15
Latour, Le crâne : objet de culte, objet d'art, 1972, n° 5
Lehuard, "La Collection Léonce-Pierre Guerre" in Arts d'Afrique Noire, n° 13, Printemps 1975 : 14, n° 17
Perrois, Arts du Gabon. Les arts plastiques du bassin de l'Ogooué, 1979, n° 146
Dapper, The Way of the Ancestors. A tribute to Claude Levi-Strauss, 1986 : 74, n° 1-5
Dapper, Fang, 1991 : 92 (dos)
M.A.A.O.A., Pierre Guerre, un érudit en son temps, 1992 : 90, n° 29
A.F.A.A., Art Africain dans la collection Pierre Guerre, 1997 : 120, n° 53



Catalogue Note

« La collection Guerre a constitué le premier et le plus important ensemble représentatif d'objets du Gabon [dont Léonce et Pierre] n'ont sélectionné, en quelques décennies, que le meilleur et le plus original ».
Louis Perrois, 1996

Située à la frontière des styles Shamaye et Obamba du Nord – occupant la basse vallée de la Sébé – cette rare figure de reliquaire offre dans la concentration de ses formes une parfaite transition morphologique entre les visages foliacés des bwété Mahongwé et les mbulu ngulu classiques du Haut Ogooué, à visage ovale et décor plaqué de lamelles de laiton.

A la dynamique du cou étiré répond la tension visuelle opposant la densité et le volume remarquables de la tête aux lignes épurées de la base, conçue comme son double négatif. Mis en valeur par la coiffe enveloppante sculptée en retrait, le visage impose, dans la concentration des traits et l'éclat des pupilles en os, la saisissante intensité de l'expression.

cf. Sotheby's (New York, 17 mai 2007 : n° 25) et LaGamma (2007 : 223, n° 58) pour deux figures de reliquaire stylistiquement comparables, la première provenant de la collection Saul et Marsha Stanoff, la seconde dans la collection Patrick et Béatrice Caput. cf. également Dapper (2006 : 90, inv. n° 6012) pour une autre, attribuée aux Kota Shamaye, également plaquée de lamelles de laiton.

Kota-Shamaye reliquary figure, Gabon

'The Guerre collection was the first and the most important representative gathering of objects from Gabon. [Léonce and Pierre] have selected, over a few decades, only the best and most original pieces' Louis Perrois, 1996

Located at the confluence between the styles of Shamaye and North Obamba  – occupying the lower valley of the Sebe – this rare reliquary figure depicts a perfect morphological transition between the foliaceous faces of the bwété Mahongwé sculptures and those of the mbulu ngulu, the classic sculpture of High Ogooué, an oval face decorated with strips of coated brass. 

The dynamic of stretched the neck responds to the visual tension of the opposing density and the remarkable volumes of the head, with clean lines running from the base, conceived as its double negative. Highlighted by the enveloping headdress, sculpted in recess, the face imposes, in the concentration of the features and the brilliance of the bone pupils, a striking intensity of expression.

cf. Sotheby's (New York, 17 May 2007: n° 25) and LaGamma (2007: 223, n° 58) for two stylistically comparable reliquary figures, the first from the collection of Saul and Marsha Stanoff, the second in the collection of Patrick and Béatrice Caput. cf also Dapper (2006: 90, inv. n° 6012) for another, attributed to the Kota-Shamaye, which also has strips of coated brass. 

Close