10
10

PROVENANT D'UNE IMPORTANTE COLLECTION EUROPÉENNE

François-Xavier Lalanne
MOUTONS DE LAINE (TROUPEAU DE 12)
Estimate
700,0001,000,000
LOT SOLD. 1,240,750 EUR
JUMP TO LOT
10

PROVENANT D'UNE IMPORTANTE COLLECTION EUROPÉENNE

François-Xavier Lalanne
MOUTONS DE LAINE (TROUPEAU DE 12)
Estimate
700,0001,000,000
LOT SOLD. 1,240,750 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Contemporary Art

|
Paris

François-Xavier Lalanne
1927 - 2008
MOUTONS DE LAINE (TROUPEAU DE 12)

chaque mouton est signé des initiales FXL


laine, bronze et bois sur roulettes
Mouton avec tête / sheep with head: 95 x 100 x 46 cm, chacun; 37 3/8 x 39 3/8 x 18 1/8 in. each
Mouton broutant / grazing sheep: 60 x 80 x 46 cm, chacun; 23 5/8 x 31 1/2 x 18 1/8 in. each

Exécuté à partir de 1965, ce troupeau a été réalisé en 1974.


Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Galerie Alexandre Iolas, Paris

Exhibited

Paris, Musée Municipal d'Art Moderne de la Ville de Paris, XVIIème Salon de la Jeune Peinture, Pour Polyphème, 1966, (autre troupeau)

Literature

Daniel Abadie, Lalanne(s), Flammarion, Paris, 2008, pp.192-193, illustré en couleurs (autre troupeau), p.299 illustré (autre troupeau), p.303 illustré (autre troupeau)
Catalogue d'exposition: Paris, Centre National d'Art Contemporain, Les Lalanne, 1975, Daniel Abadie, p.10, illustré (autre troupeau); version anglaise, John Russel, p.10, illustré (autre troupeau)
Catalogue d'exposition: Paris, Les Arts Décoratifs, Les Lalanne, 2010, Béatrice Salmon, Dominique Forest, pp.40-41, illustré en couleurs (autre troupeau), p.98 illustré (autre troupeau)
Catalogue d'exposition: Chenonceau, Château de Chenonceau, Les Lalanne, 1991, Robert Rosenblum, p.57, illustré en couleurs (autre troupeau), p.97-99 illustré (autre troupeau)

Catalogue Note

signed (each sheep), wool, bronze and wood on casters. Executed from 1965, this flock has been realised in 1974.

En 1965, un troupeau de moutons de laine envahit l'appartement parisien de Claude et François-Xavier Lalanne. En janvier 1966, ils transhument et s'installent à l'entrée du Salon de la jeune peinture française au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris où ils font sensation. Artistes, amis et visiteurs montent sur ces dos laineux formant sièges, canapés ou ottomans. Cet ensemble de douze moutons dont quatre avec têtes et huit sans (car broutant) fait partie des rares exemplaires de ces moutons en laine, un troupeau de vingt-quatre étant conservé au Musée National d'Art Moderne, Centre Pompidou à Paris.

En avril 1966, le journaliste et critique d'art Edouard Roditi commente l'événement : « Cette année, (François-Xavier Lalanne) a montré un troupeau de tabourets en forme de moutons qui m'a enchanté. Lalanne apporte dans la vie réelle et ses trois dimensions ces sortes d'ambiguïtés que Magritte ne peut peindre qu'en deux dimensions pour décorer un mur » (Arts Magazine, avril 1966).

Il faut dire qu'à tous les sens du terme, ces bêtes-là sont hors du commun. Elles arrivent en tête d'un bestiaire inspiré peuplé de mouettes, chouettes, crocodiles et rhinocéros. Dans ce goût que François-Xavier cultive pour la faune, il y a des réminiscences des animaux archaïques des salles égyptiennes du Louvre où il fut gardien. De la grande tradition des sculpteurs animaliers allant jusqu'à Pompon, c'est le sens de la synthèse des volumes qu'il reprend. Mais quelle sève fantasque inédite dans les œuvres de Lalanne ! Les moutons avec ou sans têtes deviennent meubles comme ceux du Pays des Merveilles d'Alice qui marchent en ondulant. L'univers ubuesque, dadaïste et surréaliste est loin d'être étranger à l'œuvre de François-Xavier Lalanne. Se souvenant des bureaux dits à dos d'âne des ébénistes du XVIIIe siècle, il crée des œuvres où le jeu de mots, le calembour et la catachrèse le disputent à la poésie, la mythologie et la métamorphose.

En octobre 1966, Pierre Bergé écrit à son retour de l'exposition : « Lorsque les fauteuils se recouvrent de laine et se mettent à bêler [...] lorsque tout cela ne forme plus qu'une interminable ronde, alors je sais qu'il ne faut pas être Champollion pour comprendre que la poésie s'est installée » (Combat, 27 octobre 1966).

En plus d'être fonctionnels et d'une exécution technique parfaite, ces moutons sont polysémiques. Exposés sous le titre Pour Polyphème, ils évoquent l'épisode de l'Odyssée d'Homère dans lequel Ulysse et ses compagnons s'enfuient de la caverne du cyclope Polyphème en s'accrochant sous le flanc des moutons du troupeau du géant. En 1966, c'est sur le dos des meneurs du troupeau, à tête de bois, ou sur celui des suiveurs, sans tête, que François-Xavier Lalanne invite les contemporains de son épopée artistique à prendre place.

Cet ensemble exceptionnel de douze moutons de laine est emblématique de l'œuvre de François-Xavier Lalanne. Il est le véhicule d'un art à la frontière de plusieurs sources. En dehors des sentiers battus, ce paisible cortège de moutons est d'une sophistication ludico-magique qui convainc autant qu'elle enchante.

Comp. 1

Jacob Jordaens, Ulysse et Polyphème, 1630-1635, Huile sur toile, Moscou, musée Pouchkine © musée Pouchkine.

Comp. 2

Artistes et organisateurs du Salon de la jeune peinture sur les Moutons de François-Xavier Lalanne, Paris 1966. Autour de Michel Troche : Eduardo Arroyo, Tisserand, Biras, Philippe Leroy, Gilles Aillaud, Claude et François-Xavier Lalanne. © Flammarion SA

 

Comp. 3

Yves Saint-Laurent dans le jardin des Lalanne, en compagnie du mannequin Veroushka vêtue de l'empreinte de poitrine de Claude Lalanne et des Moutons de laine de François-Xavier Lalanne, 1969. © D.R.

Comp.4.
Salvador Dali, Les moutons, aquarelle sur papier, 1942, The Salvador Dali Museum, St-Petersburg, Floride © D.R.

Contemporary Art

|
Paris