Lot 98
  • 98

Trompe en ivoire, Fang, Gabon

Estimate
4,000 - 6,000 EUR
Sold
4,375 EUR
bidding is closed

Description

  • Fang
  • Trompe en ivoire

Provenance

Bernard Le Dauphin, Paris
Collection privée

Catalogue Note

Si les trompes en ivoire d'Afrique centrale - décrites dès le XVIIe siècle comme des insignes importants de la royauté - sont largement représentées dans les collections occidentales, celles attribuées aux Fang sont en revanche très rares. De manière caractéristique, leur extrémité est sculptée d'une tête janiforme ou à quatre visages, évoquant les masques ngontang dont le rôle était "de découvrir, en tant qu'entités émanant du monde des esprits capables de tout voir par leurs deux ou quatre paires d'yeux, les sorciers maléfiques" (Perrois, 2006 : 49). Comme pour ces masques, les visages opposés sont de tailles différentes - le plus important placé ici au regard de l'embouchure en losange.

La tension de la courbe est accentuée de face comme de dos par la bande en méplat profondément gravée de motifs géométriques, conduisant le regard vers le cou élancé et le visage aux traits fins, résumés à leurs lignes essentielles. La beauté épurée de la sculpture est superbement mise en valeur par les nuances brunes et brun rouge de la profonde patine brillante. 

cf. Falgayrettes-Leveau (2006 : 168) pour trois trompes en ivoire très apparentées conservées dans les collections du Musée Dapper (Paris), dont deux proviennent de l'ancienne collection du Dr. Stephen-Chauvet.  

Close