Lot 56
  • 56

Planche votive, groupe Kerewa, Golfe de Papouasie , Papouasie Nouvelle-Guinée

Estimate
30,000 - 45,000 EUR
Sold
36,750 EUR
bidding is closed

Description

  • Planche votive, groupe Kerewa, Golfe de Papouasie

Provenance

Collection P. Morton, Port Moresby, 1927
Collection G.F. Keller (inv. G.F.K. 320)
Collection Paolo Morigi, Lugano
Collection privée

Literature

Exposée et reproduite dans:
Orefici, Terra dei Moai, dalla Polinesia all'isola di Pasqua, 1995 : 205, n° 9, catalogue de l'exposition, Palazzo Reale, Milan, 7 mars - 28 mai 1995

Catalogue Note

Dans la partie occidentale du Golfe de Papouasie, les communautés Kerewa sont, comme dans toute la région, divisées en clans dont l'esprit spécifique est représenté par les planches votives. Au nom générique de gope, les populations Kerewa préfèrent le terme de titi ebiha, désignant littéralement « le dessin de l'esprit crocodile » (Welsch in Welsch, Webb et Haraha, 2006 : 36). Dans la plupart des cas – comme ici – le personnage est caractérisé par la ligne continue cernant les yeux prononcés, dont la forme en aplat coloré s'étire jusqu'aux joues. Le corps au dessin schématique est ici superbement  traité, par la dynamique des lignes, la finesse de la gravure et le tranchant des rehauts polychromes.

Si traditionnellement les planches gope du Golfe de Papouasie, conservées – suspendues au mur - dans l'alcôve de la maison longue, mettent en exergue l'ancêtre spécifique du clan, les titi ebiha ont de remarquable la constance de leurs motifs iconographiques. Selon Welsch (idem), « en minimisant la distinction des clans, elles mettent l'accent sur la solidarité communautaire, qui était primordiale dans l'organisation de l'ensemble de la communauté comme une seule et même force militaire, afin de se défendre contre l'hostilité de leurs voisins et de coordonner leurs attaques contre les autres villages ».
cf. Welsch (idem: 15, n° 19) pour un exemplaire comparable collecté par le Professeur William Patten en 1912, conservé au Hood Museum of Art ; et Friede (2005 : n° 479) pour un autre au style très apparenté, collecté par Thomas Schultze-Westrum en 1966.

Close