13
13

PROVENANT D'UNE COLLECTION PARTICULIÈRE EUROPÉENNE

Victor Brauner
LE BOYARD
JUMP TO LOT
13

PROVENANT D'UNE COLLECTION PARTICULIÈRE EUROPÉENNE

Victor Brauner
LE BOYARD
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Impressionist & Modern Art

|
Paris

Victor Brauner
1903 - 1966
LE BOYARD

signé V.B. et daté V.1958 (en bas à droite); titré Le Boyard (au dos)


cire, huile et technique mixte sur masonite


81 x 65 cm
31 7/8 x 25 5/8 in.

Peint en mai 1958.


Read Condition Report Read Condition Report

L'authenticité de cette œuvre a été confirmée par Samy Kinge.

Provenance

Vente : Maurice Rheims, Palais Galliera, Paris, 23 mars 1965, lot 8
Collection particulière, Europe (acquis lors de cette vente)

Exhibited

Lausanne, Fondation de l'Hermitage, Victor Brauner ou L'Enchantement surréaliste, 1999, no. 11

Literature

Didier Semin, Victor Brauner, Paris, 1990, reproduit p. 244

Catalogue Note

signed 'V.B.' and dated 'V.1958' (lower right); titled 'Le Boyard' (on the reverse), wax, oil and mixed media on masonite. Painted in May 1958.

 

Dans tout l'œuvre de Victor Brauner, l'esthétique des arts primitifs, de l'art populaire et l'influence des sciences occultes sont omniprésentes. L'artiste, qui possédait une collection de pièces d'arts premiers, s'intéressa particulièrement à la signification et à la dimension rituelle de ces œuvres, enrichissant ses peintures de leurs symboles chargés de sens tout en dépassant la simple inspiration formelle.

Les œuvres de Brauner sont ainsi un syncrétisme de divers mythes et éléments égyptiens, précolombiens et africains. Le Boyard illustre parfaitement cette fusion de différents traits culturels. Ce portrait au regard fixe et au modelé subtil, déterminé par un mince cerne rappelle les compositions hiératiques de l'Egypte ancienne. L'arête nasale, semblable à celles des figurines Dogon, partage symétriquement la composition. Cette symétrie, que l'on retrouve fréquemment dans les œuvres de l'artiste, est profondément ancrée dans la représentation que Victor Brauner se fait du monde et du rôle qu'il y joue. Brauner est ainsi "comme un guetteur posté sur l'axe de symétrie générale qui partage le microcosme et le Macrocosme, la conscience et l'inconscient, le passé et l'avenir dont l'isomorphie autorise la prémonition au même titre que le souvenir" (Didier Semin, Victor Brauner, Paris 1990).

In all of Victor Brauner's œuvre, the aesthetics of tribal art, folk art and the influence of the occult are omnipresent. The artist possessed a collection of tribal works of art and was particularly interested in the significance and ritual dimension of these pieces which enriched his paintings with their abundantly meaningful symbols, providing far more than mere formal inspiration.

Brauner's works are thus a synthesis of diverse myths and Egyptian, Pre-Columbian and African elements. Le Boyard perfectly illustrates this fusion of different cultural traits. The face-on, finely sculpted portrait, delineated by a thin outline, recalls the hieratic compositions of Ancient Egypt. This symmetry, which is frequently found in the artist's work, is deeply rooted in Victor Brauner's representation of the world and the role that he plays within it. Brauner is thus "like a watchman positioned on the axis of general symmetry shared by the microcosm and the macrocosm, the conscious and the unconscious, the past and the future whose similar appearance allows for premonitions as well as memories" (Didier Semin, Victor Brauner, Paris 1990).

Impressionist & Modern Art

|
Paris