55
JUMP TO LOT
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Impressionist and Modern Art

|
Paris

Toyen
1902 - 1980
ECLIPSE
signé Toyen et daté 68 (en bas à droite)
huile sur toile
116 x 89 cm
45 5/8 x 35 in.

Peint en 1968.


Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Acquis de l'artiste le 15 mars 1977 par le propriétaire actuel

 

Exhibited

Lausanne, Musée cantonal des Beaux-Arts, La Femme et le surréalisme, 1987-88, reproduit p. 238
Prague, Galerie de la Ville de Prague, Toyen, 2000
Saint-Etienne, Musée d'Art Moderne, Toyen, 2002, reproduit p. 219
Ludwigshafen Am Rhein, Wilhelm-Hack-Museum & Kunstverein , Gegen Jede, Vernunft, Surrealismus Paris-Prag, 2009-10, no. 156, reproduit p. 205

Literature

Radovan Ivsic, Toyen, Paris, 1974, reproduit en couleurs p. 49
"La Femme surréaliste", Revue Oblique n° 14-15, 1977, reproduit p. 238
Ragnar von Holten, Toyen, En surrealistisk visionär, Köping, Lindfors förlag, 1984, reproduit p. 19
Philippe Dagen, Toyen ou l'inventivité permanente d'une femme magnétique, article paru dans "Le Monde", 5 septembre 2002, reproduit en couleurs p. 30

Catalogue Note

signed 'Toyen' and dated '68' (lower right), oil on canvas. Painted in 1968.

 

Cette grande composition nocturne est l'une des oeuvres les plus célèbres de l'artiste tchèque Toyen, figure essentielle du surréalisme à Prague et à Paris. Maria Cerminova quitta la maison familiale de Prague en 1916 pour se consacrer aux Beaux-Arts. Elle prit le nom de Toyen en hommage au mot français citoyen. Après avoir traversé tous les styles qui définissent l'avant-garde artisitique européenne au début du XXe siècle, elle signe en 1934 la déclaration fondatrice du groupe surréaliste tchèque. Elle rejoint le groupe de Breton en France l'année suivante et participe à toutes les expositions importantes du Surréalisme jusqu'à la guerre. Elle est l'auteur de quelques-unes des allégories les plus puissantes de la destruction et de la terreur qui s'abattent sur l'Europe à partir de 1939.

A partir des années 50, sa production mêle une vénéneuse sensualité à des mirages mentaux où les monstres s'enlacent. A la mort d'André Breton en 1966, elle s'installe dans son atelier rue Fontaine et portera le flambeau du surréalisme avec une loyauté constante.   

 

This large composition depicting a nocturnal scene is one the most celebrated works by Toyen, a key figure in the Surrealist movement in both the Czech Republic and in Paris.  Born Maria Cerminova, she left her family home in Prague in 1916 in order to devote herself to the fine arts and adopted the name 'Toyen' in homage to the French word 'citoyen' (citizen).  After passing through all the artistic styles which defined the European avant-garde at the beginning of the twentieth-century, in 1934 she was one of the founding members of the Czech Surrealists.  The following year, in France, she joined Breton's group and took part in all the important Surrealist exhibitions until the war.  Toyen went on to produce some of the most powerful allegories of the destruction and terror that tore Europe apart from 1939.

From the 1950s onwards Toyen's artistic production combined potent sensuality with mental hallucinations depicting entwined monsters.  Upon André Breton's death in 1966, she took over his vacant studio on the Rue Fontaine in Paris and kept the Surrealist flag flying with unstinting loyalty.

Impressionist and Modern Art

|
Paris