Lot 48
  • 48

Belle statue Malangan , Nord de la Nouvelle-Irlande

Estimate
60,000 - 80,000 EUR
Sold
66,750 EUR
bidding is closed

Description

  • Belle statue Malangan

totok, le personnage campé sur des jambes semi-fléchies, debout sur la tête d'un poisson, tenant un oiseau dont il mord la queue, un autre installé entre les jambes, les coudes pincés par des serpents aux corps déployés. A la complexité de l'iconographie répond la puissance des traits : nez busqué sous un front bas, bouche prognathe entrouverte, grands yeux - l'un rouge, l'autre noir - aux pupilles signifiées par des opercules de coquillage turbo, coiffe surmodelée de mastic parinarium et de graines. Très belle finesse de la sculpture et du dessin des motifs polychromes.

Provenance

Ancienne collection Joe Hloucha, Prague, République Tchèque
Ancienne collection Emil Filla, République Tchèque, 1938 
Collection Adolf Hoffmeister, République Tchèque
Transmise par descendance à l'actuel propriétaire

Catalogue Note

Plusieurs œuvres de la collection Adolf Hoffmeister furent acquises auprès de son ami, l'écrivain et voyageur Tchèque Joe Hloucha (1881-1957).  Ce dernier publia en 1905 un ouvrage intitulé Catalog of Ethnography, the Collection of Joe Hloucha from the years 1887-1903. En 1929, la plus importante exposition de sa collection fut présentée au Palais Veletrzni, à Prague, où furent inclues plusieurs sculptures appartenant à Adolf Hoffmeister.

Le personnage surmontait à l'origine un pieu destiné à être fiché dans la terre lors des cérémonies malangan. Selon Newton (in Barbier, 1995 : 314) le totok servait de réceptacle à la force vitale qui anima une ou plusieurs personnes décédées. Leur sculpture était confiée à des artistes expérimentés et leur commanditaire devait posséder tous les droits de reproduction d'un modèle. Les motifs malangan étaient en effet la stricte propriété des membres d'un clan. On pouvait en vendre ou en louer le droit de copie. Même si les sculpteurs suivaient attentivement les instructions, ils conservaient la liberté de transgresser le motif imposé, renforçant leur propre statut et celui de leur mécène. La réalisation de ces œuvres et les dépenses impliquées dans le déroulement des cérémonies contribuaient à stimuler l'économie en injectant de grande quantité de monnaie de coquillage dans le système (cf. Meyer 1995 : 349).
cf. Gunn (1997 : 119) pour une statue Malangan stylistiquement comparable, collectée par le Professeur Dr. Thilenius avant 1907.

Close