Lot 34
  • 34

Masque, embouchure du Sépik, aire de Murik ou province de Madang, bas Ramu, Papouasie-Nouvelle-Guinée

Estimate
25,000 - 35,000 EUR
bidding is closed

Description

  • Masque, embouchure du Sépik, aire de Murik ou province de Madang, bas Ramu
  • haut. 45 cm
  • 17 3/4 in
brag, le visage anthropomorphe inscrit dans un large ovale convexe d'une belle régularité, animé par les motifs tripartites aux courbes tendues, inversées, signifiant la coiffe et la barbe, ornées de motifs curvilignes. Grand équilibre des traits, structurés par l'arête médiane marquée, sur laquelle se détachent en haut relief le motif animalier frontal et le nez busqué aux narines percées, caractéristique. Les yeux sont sertis de coquillages cauris, la patine nuancée, brun rouge.

Provenance

Galerie Kamer, Paris, 1966

Literature

Exposé et cité dans :
Kamer, Arts d'Océanie, 1966 : n°64, catalogue de l'exposition, Galerie Kamer, Paris, 1966

Catalogue Note

Ce masque brag se rattache au type classique répandu dans la région de l'embouchure du Sépik (ou du bas Ramu). Selon une étude récente sur l'art Murik (cf. Lipset, 2005 : 109-140), chaque individu dans les sociétés d'initiation entretenait, avant l'arrivée des Européens, une relation personnelle avec son ancêtre brag, par l'intermédiaire d'un masque. Chacun de ces masques portait sur le front une effigie distinctive - un animal sculpté en haut relief, comme ici, ou un masque miniature amovible.

cf. Friede (2005 : 69, n° 45), pour un masque typologiquement comparable dans la collection Jolika à San Francisco.

Les masques brag étaient placés généralement sur un support mobile contre une paroi, à l'intérieur de la maison cérémonielle, ou parfois intégrés à un costume de danseur, lors des cérémonies.

Close