152
152

Rare et très bel insigne de pouvoir, Luba ou Songye

, République Démocratique du Congo
A VERY FINE AND RARE LUBA OR SONGE SCEPTRE, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO
JUMP TO LOT
152

Rare et très bel insigne de pouvoir, Luba ou Songye

, République Démocratique du Congo
A VERY FINE AND RARE LUBA OR SONGE SCEPTRE, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

African & Oceanic Art

|
Paris

Rare et très bel insigne de pouvoir, Luba ou Songye

, République Démocratique du Congo
A VERY FINE AND RARE LUBA OR SONGE SCEPTRE, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO

Sertie dans une tête de flèche en fer, la hampe s'évase vers l'extrémité d'où émerge un personnage en buste, les mains placées de part et d'autre du nombril saillant. Superbe traitement du visage tendu vers l'avant - équilibré au dos par le chignon en éventail projeté dans l'espace -, la rigueur de la stylisation géométrique mise en valeur par la finesse des traits aux arêtes saillantes, le cercle parfait des orbites creusées ponctué par les yeux étirés en amande. La coupe sommitale et les orifices ménagés au dos et sur l'abdomen servaient à contenir des charges rituelles, dont subsistent des traces. Patine huileuse.


haut. 66 cm
26 in
Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Collection Lee Bronson, Los Angeles

Literature

Exposé et reproduit dans :
Cornet, A survey of Zairian Art, the Bronson Collection, 1978 : 319, n° 181, catalogue de l'exposition, North Carolina Museum of Art, Raleigh, 23 avril - 4 juin 1978, Museum of African Art, Washington DC, 25 juillet - 25 septembre 1978 et Los Angeles County Museum of Natural History, 14 novembre - 21 janvier 1979

Catalogue Note

L'extrémité en fer - destinée à le ficher dans le sol - de même que sa conception et les nombreuses cavités destinées à y placer des charges rituelles avaient conduit Joseph Cornet à le désigner comme un important insigne de pouvoir (Cornet, 1978 : 319). Typologiquement, il s'apparenterait dès lors aux cannes cérémonielles Luba - insignes majeurs de l'autorité royale - "sanctifiés par des spécialistes du rituel, fortifiés avec du métal et des charmes, acquérant ainsi des qualités surnaturelles et censés détenir un pouvoir de guérison" (Nooter-Roberts et Roberts (1996 : 163).

En revanche, la très grande rareté de son style et son caractère unique dans le vaste corpus de l'art de l'ex-Zaïre, l'avaient empêché de l'attribuer avec certitude. Tout en relevant les rapprochements stylistiques avec la statuaire Songye, Cornet avait opté pour une attribution probable aux Bangubangu (idem), partageant avec les Hemba septentrionaux le territoire situé le long de la Luika.

cf. Neyt (1993 : 160) pour une statuette cultuelle Luba formellement apparentée, provenant de l'atelier de Nyunzu, situé sur la Moyenne Lukuga.

African & Oceanic Art

|
Paris