23
23

Rare et superbe hache cérémonielle, Kanak

, Nouvelle-Calédonie
A SUPERB AND RARE KANAK CEREMONIAL AXE, NEW CALEDONIA
Estimate
40,00060,000
LOT SOLD. 312,000 EUR
JUMP TO LOT
23

Rare et superbe hache cérémonielle, Kanak

, Nouvelle-Calédonie
A SUPERB AND RARE KANAK CEREMONIAL AXE, NEW CALEDONIA
Estimate
40,00060,000
LOT SOLD. 312,000 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

African and Oceanic Art Session I: Various Owners Session II: Andreas and Kathrin Lindner collection; Greub Collection

|
Paris

Rare et superbe hache cérémonielle, Kanak

, Nouvelle-Calédonie
A SUPERB AND RARE KANAK CEREMONIAL AXE, NEW CALEDONIA

Cette hache-ostensoir, dite o kono ("casse-tête vert"), offre une composition très élaborée. La lame en forme de disque, taillée dans une pierre dure verte appelée communément "jade" (probablement une serpentine) offre une belle épaisseur en son centre, s'amincissant vers le tranchant. Elle est percée de deux trous recevant le manche, fixé par une ligature en fibres de coco très finement tressées. Ce dernier est formé d'un fût en bois posé sur une demi noix de coco renversée, l'ensemble recouvert de tapa et maintenu par des ligatures croisées dessinant des motifs losangiques. La partie supérieure est ornée de part et d'autre d'un petit visage humain très finement sculpté. Aux extrémités sont nouées des cordelettes en fibres végétales auxquelles sont suspendus des petits coquillages bruns. Très belle patine d'usage, et superbe couleur vert-olive de la pierre marbrée, à veinure foncée. Socle hexagonal en bois des années 20, probablement d'Inagaki.


haut. 59 cm; diam. (disque) 24 cm
23 in; 9 1/2 in
Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Ancienne collection Félix Fénéon, Paris
Hôtel Drouot, Paris, 11 et 13 juin 1947, lot n° 13

Exhibited

Exposée dans :
Les Arts indigènes des Colonies françaises, Pavillon de Marsan, musée des Arts décoratifs, Paris, 1923

Literature

Reproduite dans :
Cahiers d'art, n°2-3, mars-avril 1929 : 97, fig.121 ("appartenant à M. Fénéon")

Catalogue Note

Les haches ostensoirs en "jade" font partie des plus beaux objets cérémoniels de l'art Kanak. Précieuses par leur matériau - la pierre verte ne se trouvait qu'au centre et au sud de l'île, rareté des petits coquillages -, les haches Kanak étaient utilisées dans différentes cérémonies rituelles. D'après les mythes et les récits anciens, elles servaient autrefois "au sorcier du chef à trancher, en grande cérémonie, les doigts des morts [...] ou encore d'objets de parade au cours des danses (Kasarhéou, in Boulay, 1990 : 153). D'après Maurice Leenhardt (1930 : 28), les magiciens faiseurs de pluie les brandissaient pour frapper rituellement le soleil. Insignes de prestige et d'autorité, les haches ostensoirs étaient également brandies par les chefs pour rythmer les discours, les petits objets magiques inclus dans la noix de coco faisant office de grelots. 

cf. Sarasin (1917 : 60, n° 28), pour une hache ostensoir comparable.

Cette superbe hache se distingue par sa provenance, par la majesté de ses proportions, son parfait équilibre formel, et par l'exceptionnelle qualité du tressage et de la sculpture des visages.

African and Oceanic Art Session I: Various Owners Session II: Andreas and Kathrin Lindner collection; Greub Collection

|
Paris