122
122

Boîte pour la divination

, Yoruba, Nigeria
A YORUBA LIDDED DIVINATION VESSEL, NIGERIA
Estimate
5,0007,000
LOT SOLD. 6,000 EUR
JUMP TO LOT
122

Boîte pour la divination

, Yoruba, Nigeria
A YORUBA LIDDED DIVINATION VESSEL, NIGERIA
Estimate
5,0007,000
LOT SOLD. 6,000 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

African and Oceanic Art Session I: Various Owners Session II: Andreas and Kathrin Lindner collection; Greub Collection

|
Paris

Boîte pour la divination

, Yoruba, Nigeria
A YORUBA LIDDED DIVINATION VESSEL, NIGERIA
Les motifs sculptés en champlevé illustrent une scène à plusieurs personnages. Le thème central semble montrer un représentant du pouvoir traditionnel arrêté par les forces de l’ordre armées et coiffées de képis. Ce thème est complété par des scènes opposant vie traditionnelle – pêche, chasse – et vie urbaine (cycles, gendarmes). Au sommet, la prise est formée par un poisson silure enroulé sur lui-même, sculpté en haut relief. L’intérieur est compartimenté en quatre parties égales. Très belle patine croûteuse, brun rouge, brillante sur les reliefs. 
diam. 33 cm ; haut. 22 cm
13 in ; 8 1/2 in
Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Collection Ezio Bassani, Varese

Catalogue Note

Les séparations aménagées dans le réceptacle servent à ranger les noix de palme, l’argile, le charbon de bois et la poudre de bois rouge utilisés par le prêtre Ifa (ou babalawo, « père des secrets ») pour ses séances de divinations. L’iconographie de ces boîtes se rapporte toujours à la divination ; elle représente souvent le dieu Esu (cf. boîte de la collection du musée Barbier-Mueller in Dapper, 1996 : 72), ou différents autres symboles associés à cette pratique. Ici, le poisson silure (formant la prise) évoque les détenteurs du pouvoir traditionnel, vivant comme eux dans une région intermédiaire, où les deux royaumes – humain et divin – se rejoignent. Cette boîte évoque le thème, rarement représenté, de la répression de l’ordre traditionnel – à la fois cultuel, politique et social – vraisemblablement par l’administration coloniale.

African and Oceanic Art Session I: Various Owners Session II: Andreas and Kathrin Lindner collection; Greub Collection

|
Paris