81
81
Proust, Marcel

À la recherche du temps perdu.
Du côté de chez Swann.
Paris, Bernard Grasset, 1914.

A BEAUTIFUL DEDICATION TO HARRY MELVILL, A CLOSE FRIEND OF ANTOINE BIBESCO, OSCAR WILDE AND JEAN COCTEAU.
Estimate
12,00015,000
LOT SOLD. 48,000 EUR
JUMP TO LOT
81
Proust, Marcel

À la recherche du temps perdu.
Du côté de chez Swann.
Paris, Bernard Grasset, 1914.

A BEAUTIFUL DEDICATION TO HARRY MELVILL, A CLOSE FRIEND OF ANTOINE BIBESCO, OSCAR WILDE AND JEAN COCTEAU.
Estimate
12,00015,000
LOT SOLD. 48,000 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

100 Books, Manuscripts, Documents and Objects from the Pierre Leroy Collection

|
Paris

Proust, Marcel

À la recherche du temps perdu.
Du côté de chez Swann.
Paris, Bernard Grasset, 1914.

A BEAUTIFUL DEDICATION TO HARRY MELVILL, A CLOSE FRIEND OF ANTOINE BIBESCO, OSCAR WILDE AND JEAN COCTEAU.

In-8, 181 x 115 mm.

Reliure triplée signée de Pierre-Lucien Martin. Maroquin bordeaux janséniste, dos à nerfs, filet doré sur les coupes, doublure et gardes de maroquin bordeaux, tranches dorées, couverture, étui.

Édition originale.

Exemplaire de tout premier tirage avec, notamment, la faute à Grasset sur le titre daté de 1914, l’achevé d’imprimer du 8 novembre 1913 au verso de la page 523, l’absence de table des matières, la couverture jaune datée de 1913.

Magnifique envoi de deux pages autographe signé de l’auteur à Harry Melvill évoquant admirablement l’atmosphère d’À la recherche du temps perdu, ainsi que le célèbre portrait de Proust par Jacques-Émile Blanche :
" Mai 1916
Au temps où Jacques Blanche peignait votre portrait et le mien je désirais vous connaître et il m'arrivait souvent en arrivant chez notre peintre de penser que j'aurais peut-être le moment d'après le plaisir de vous rencontrer, dans son atelier.
Mais tout cela est devenu ce qu'un vers (de Rossetti, je crois) appelle : « Ce qui aurait pu être et qui n'a pas été ». Jour après jour, les années ont mis entre nos vies aux sillages divergents l'espace de ces ondes qu'on ne retraverse pas. Aussi est-ce avec un plaisir assez mélancolique que je vous envoie Monsieur (en sachant qu'il ne sera pas en cela « retrouvé ») « A la Recherche du Temps Perdu »."


Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Harry Melvill (envoi).

Literature

Cet envoi est transcrit avec quelques petites erreurs dans la Correspondance de Marcel Proust éditée par Kolb (tome XV, p.110), d’après le catalogue 70 de la librairie Pierre Berès (1979).

Catalogue Note

Ami d'Antoine Bibesco, familier d’Oscar Wilde et de Jean Cocteau, Harry Melvill était très lié au dramaturge Cosmo Gordon Lennox avec lequel il traduisit des pièces de Tristan Bernard et d’Henry Bernstein. 
Cet envoi trahissant l’effusion d’un désir déjà ancien que le temps n’a pas totalement aboli, est brillamment rédigé pour Harry Melvill comme pour donner à ce dernier un regret accru de n’avoir pas porté plus d’attention à l’inconnu qu’était alors Marcel Proust.

100 Books, Manuscripts, Documents and Objects from the Pierre Leroy Collection

|
Paris