1
1
Bataille, Georges

Sur Nietzsche. Volonté de chance.
[Manuscrit autographe signé.]
(1944).

VERY PRECIOUS MANUSCRIPT, THE ONLY ONE KNOWN OF THIS FUNDAMENTAL ESSAY ON NIETZSCHE BY GEORGES BATAILLE (1897-1962), ALMOST COMPLETE (LACKING THE EQUIVALENT OF 10 PRINTED PAGES), PUBLISHED IN 1945.
Estimate
40,00060,000
LOT SOLD. 48,000 EUR
JUMP TO LOT
1
Bataille, Georges

Sur Nietzsche. Volonté de chance.
[Manuscrit autographe signé.]
(1944).

VERY PRECIOUS MANUSCRIPT, THE ONLY ONE KNOWN OF THIS FUNDAMENTAL ESSAY ON NIETZSCHE BY GEORGES BATAILLE (1897-1962), ALMOST COMPLETE (LACKING THE EQUIVALENT OF 10 PRINTED PAGES), PUBLISHED IN 1945.
Estimate
40,00060,000
LOT SOLD. 48,000 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

100 Books, Manuscripts, Documents and Objects from the Pierre Leroy Collection

|
Paris

Bataille, Georges

Sur Nietzsche. Volonté de chance.
[Manuscrit autographe signé.]
(1944).

VERY PRECIOUS MANUSCRIPT, THE ONLY ONE KNOWN OF THIS FUNDAMENTAL ESSAY ON NIETZSCHE BY GEORGES BATAILLE (1897-1962), ALMOST COMPLETE (LACKING THE EQUIVALENT OF 10 PRINTED PAGES), PUBLISHED IN 1945.

237 feuillets in-8, 210 x 135 mm, écrits au recto à l’encre bleue sur papier mince ivoire ou vert amande, montés en réserve sur des feuilles de papier vergé noir in-4. Signature « Georges Bataille » à l’encre bleue sur la page de titre. Quelques légères taches d’encre atténuées.

Reliure signée de Pierre-Lucien Martin (1972). Box janséniste vert de gris, dos lisse, lettres dorées, doublure et gardes de box vert tilleul, doubles gardes de papier noir, tranches dorées.

Manuscrit abondamment corrigé (plus de 1300 ratures, la plupart avec modification, de nombreuses lignes biffées et une page entière rayée). La plupart des corrections à l’encre, quelques-unes au crayon.

Détail des parties : Titre et « Préface » 23pp. chiffrées de 4 à 24 ; « Première partie / M. Nietzsche » : 15pp. (ch. 1 à 14, avec « 11bis ») ; « Deuxième partie : Le sommeil et le déclin » : 42 pp. ; « Troisième partie : Journal / Février- juillet 1944 » : 35 pp. (ch. de 1 à 31) ; « Avril-Juin 1944 » : 54 pp. (ch. de 1 à 53 avec 2 p. « 43 ») ; « Juin-Juillet 1944 » : 41 pp. ; « Août 1944 / Épilogue » : 27 pp. (ch. de 218 à 256, avec la « Réponse à Jean-Paul Sartre / Défense de l’Expérience intérieure » occupant les pp. 245 à 256).

Manuscrit portant un bel envoi autographe signé de Georges Bataille sur le feuillet titré « Préface » :
"à Yves Breton si la philosophie est un jeu, c’en est un qui suppose joué le joueur lui-même. Nietzsche avant lui suppose une philosophie rigoureuse, une pensée menée jusqu’au bout de la possibilité de penser, mais dont l’extériorité de la rigueur exige ce pathétique éclat où l’être n’est plus la même chose que l’être, où « la nuit est un soleil ». Avec toute ma sympathie : cela évoque les grands mouvements d'eaux de la vie, qu'est la vie. Georges Bataille".


Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Yves Breton (envoi).

Catalogue Note

Très précieux manuscrit, le seul connu qui soit pratiquement complet de cet essai fondamental de Georges Bataille (1897-1962), édité en 1945. Les "Œuvres complètes" publiées chez Gallimard en recensent plusieurs états fragmentaires mais ne font pas mention de celui-ci.

Manuscrit de travail comportant de nombreuses corrections. Il porte aussi des indications pour l'impression, au crayon. On peut donc supposer que les différences minimes existant entre ce manuscrit et l'édition originale publiée à la N. R. F. en 1945 ont été introduites sur épreuves. Deux chapitres manquent à l’Épilogue : le I et le III, qui correspondent à 10 pages du texte imprimé (sur 284). Le montage des feuillets, rappelant le papier de deuil, confère une grande force visuelle.
Des extraits ont paru en édition pré-originale sous le titre A hauteur d'amitié dans Cahiers d'Art 1940-1944. Après son édition de 1945, Sur Niezsche fut annoncé comme troisième tome de La Somme Athéologique mais ne fut pas réédité du vivant de l'auteur.

Ce texte éblouissant marque une des rencontres philosophiques et littéraires les plus emblématiques de la modernité. Bataille s'adosse "sur" Nietzsche, sur les derniers murs de la métaphysique que le philosophe allemand n'a pas détruits "à coup de marteau", s'immisce dans le souffle de ses aphorismes avec tant de lucidité, de courage moral et de rigueur intellectuelle que le lecteur ne sort pas indemne de cette cantate à deux voix. C'est L'Expérience intérieure de Nietzsche, de Bataille et de tant d'autres esprits décisifs (Kafka, Blanchot) portée à son plein "midi".
« Ce qui m’oblige d’écrire, j’imagine, est la crainte de devenir fou » est la première phrase de la préface de cet essai de Bataille. Ce texte est aussi l’enjeu d’une « dé-fascisation » de la lecture de Nietzsche, comme Bataille l’explique dans le Prière d’insérer de l’édition. : « (…) Le problème posé dans ce livre est celui de l’homme ne pouvant plus ni se tromper soi-même ni se fragmenter devant faire face aux nécessités d’un monde de plus en plus mouvant. Ce livre à la fois scelle l’accord de la folie pure à la simple raison (la plus exigeante). Rien de plus risible à la mesure des difficultés rencontrées que les confusions d’un « Nietzschéisme fasciste » : le fascisme est le fait de ceux qui pensèrent s’en tirer en éclats de voix, qui virent le monde à la merci de qui parlait fort – et malhonnêtement. »

Yves Breton, notaire en Avignon, était un bibliophile averti, proche de nombreux écrivains comme Camus, Bataille ou Char. L'envoi semble évoquer une discussion avec Bataille au sujet de cet essai sur Nietzsche.

100 Books, Manuscripts, Documents and Objects from the Pierre Leroy Collection

|
Paris