Lot 30
  • 30

Roberto Matta 1911-2002

bidding is closed

Description

  • Roberto Matta
  • Sans titre - D41/13
  • signé et daté au dos
  • aquarelle et crayons de couleurs sur papier
  • 64 x 50 cm; 25 1/4 x 19 3/4 in.
  • Exécuté en 1941.

Provenance

Galerie de France, Paris

Exhibited

Le Havre, Musée des Beaux-Arts André Malraux, La Transparence, 1995
Aix en Provence, Galerie d'Art du Conseil Général, Sur les quais, Varian Fry à Marseille, 1999, reproduit en couleurs dans le catalogue d'exposition
Saragosse, Palacio de Sastago, Surrealistas : exilio y amistad, Varian Fry y los candidatos al exilio, Marsella 1940-1941, 1999, reproduit en couleurs dans le catalogue d'exposition p. 152
Madrid, Museo Nacional Centro de arte Reina Sofia, Matta Retrospective, 1999
Paris, Galerie de France, Fous de dessins, 2002
Barcelone, Musée d'Art Contemporain, Art i Utopia. L'Accio restringida, 2004
Nantes, Musée des Beaux-Arts, L'Action restreinte, Art et poésie, l'effet Mallarmé, 2005, p. 261, reproduit en couleurs dans le catalogue d'exposition

Catalogue Note

L'imagination de Matta est sollicitée à partir de la technique des "morphologies psychologiques", procédé mis au point avec Marcel Duchamp, consistant à étaler d'abord la couleur sur le support avec un chiffon, ce qui inspire par la suite le tracé du pinceau. L'espace s'organise autour des taches ou accidents produits par la matière déjà jetée ou posée. Comme Dominique Bozo le définit dans son texte l'Echiquier de Matta, c'est un "territoire brut sur lequel le discours sera dessiné". (Matta, catalogue de l'exposition au Musée d'Art Moderne, Paris, 1985, p.5). Ce procédé de la tache comme support de réflexion et de création se rapproche de la technique de l'écriture automatique des surréalistes.
Sans titre - D41/13 illustre l'idée que Matta exprime au cours d'une conversation avec André Breton aux café des Deux Magots à l'automne 1938: "Toute forme est d'abord un diagramme résultant de l'adaptation des énergies internes et des obstacles créés par l'environnement." (Matta, catalogue de l'exposition au Musée National d'Art Moderne, Paris, 1985, p. 267). L'objet identifié dans l'oeuvre est alors sujet à une infinité de transformations et de directions possibles. Sans titre - D41/13 présente les différentes voies qu'une idée peut engendrer lorsqu'elle rencontre une forme, explorant les possibilités infinies de l'inconscient et permettant l'accès à de nouveaux espaces de création.
Matta l'exprime ainsi "De l'exil, je suis passé à "l'Ex-il", quelque part entre le connu et l'inconnu, entre la réalité et l'imaginaire. Là où commence la poésie." (Conversations [extrait], Matta. Entretiens morphologiques - Notebook no. 2, 1936-1944)

Close