111
111
Suite de sept panneaux de tapisserie de la Manufacture Royale de Beauvais d'époque Louis XVI, vers 1780
A SUITE OF SEVEN FLORAL TAPESTRIES, BEAUVAIS, LOUIS XVI, CIRCA 1780
前往
111
Suite de sept panneaux de tapisserie de la Manufacture Royale de Beauvais d'époque Louis XVI, vers 1780
A SUITE OF SEVEN FLORAL TAPESTRIES, BEAUVAIS, LOUIS XVI, CIRCA 1780
前往

拍品詳情

重要家具、雕塑及工藝品

|
巴黎

Suite de sept panneaux de tapisserie de la Manufacture Royale de Beauvais d'époque Louis XVI, vers 1780
A SUITE OF SEVEN FLORAL TAPESTRIES, BEAUVAIS, LOUIS XVI, CIRCA 1780
à décor de bouquets de fleurs dans des encadrements de ruban bleu sur fond beige ; portant la marque MB fleurdelysée pour Manufacture de Beauvais, à cette période dirigée par l’entrepreneur Charlemagne Charron ; (retissages en partie basse)
數量: 7
Dimensions respectives : Panneau 1 : 308 x 89 cm, panneau 2 : 308 x 92 cm, panneau 3 : 305 x 92 cm, panneau 4 : 303 x 84 cm, panneau 5 : 305 x 134 cm, panneau 6 : 303 x 133 cm, panneau 7 : 305 x 134 cm
Panel 1 : 121 1/4 x 35 in; panel 2 : 121 1/4 x 36 1/4 in; panel 3: 120 1/16 x 36 1/4 in; panel 4: 119 5/16 x 33 in; panel 5: 120 1/16 x 52 3/4 in; panel 6: 119 5/16 x 52 3/8 in; panel 7: 120 1/16 x 52 3/4 in
參閱狀況報告 參閱狀況報告

來源

Donné au propriétaire actuel par Monsieur Richard Penard y Fernandez 

出版

REFERENCE BIBLIOGRAPHIQUE
Connaissance des Arts n°33, novembre 1954, pp. 40-45

相關資料

Ces tapisseries à décor de bouquets de fleurs et rubans étaient très à la mode au XVIIIe siècle puisqu’elles correspondaient au goût de la reine Marie-Antoinette. En effet, la reine appréciait les bouquets de fleurs notamment les lilas, les rubans et les plumes de paon comme on peut l’observer sur les dessins destinés au projet de la chambre d’apparat à Versailles en 1786, ou sur le meuble d’été en 1787 restitué de nos jours.

La collection Penard y Fernandez 

Ancien diplomate argentin en fonction avant la Première guerre mondiale, Richard Penard y Fernandez est connu pour son extraordinaire collection parisienne d'arts décoratifs français du XVIIIe siècle. Son appartement de la rue Cognacq-Jay regorgeait de trésors et on ne compte plus ses dons aux musées français comme Versailles - la paire de chenets de Thomire pour le salon de la Paix - et le Louvre - la célèbre paire d'encoignures en vernis Martin bleu livrée par Thomas-Joachim Hébert en 1743 pour la "chambre bleue" à Choisy. 

重要家具、雕塑及工藝品

|
巴黎