55
55
Jean Dubuffet
CÉLÉBRATION DU SOL
Estimation
700 0001 000 000
Lot. Vendu 1,449,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
55
Jean Dubuffet
CÉLÉBRATION DU SOL
Estimation
700 0001 000 000
Lot. Vendu 1,449,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Art Contemporain – Evening Sale

|
Paris

Jean Dubuffet
1901 - 1985
CÉLÉBRATION DU SOL
signé, titré et daté Juillet 57 au dos
huile sur toile (assemblage)
120 x 146 cm; 47 1/4 x 57 1/2 in.
Exécuté le 17 juillet 1957.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Collection Paul Facchetti, Paris
Collection particulière, Genève
Vente: Sotheby's, Paris, Art Contemporain, 7 décembre 2011, lot 10
Acquis lors de cette vente par le propriétaire actuel

Bibliographie

Jean Dubuffet, Jean Dubuffet: catalogue des peintures faites à Vence du 1er avril au 31 août 1957, Paris, 1958, n.p., no. 21, illustré
Max Loreau, Catalogue des travaux de Jean Dubuffet, Fascicule XIII, Célébrations du sol I, lieux cursifs, texturologies, topographies, Lausanne, 1969, p. 49, no. 62, illustré

Description

"Je ressens fortement devant l’empreinte l’impression d’avoir capté par surprise l’image de faits secrets, de stades ignorés de la formation des choses” comme si leur présence importait plus que leur nature."
Jean Dubuffet

"Les formes affectionnées par la matière vivante sont partout les mêmes, qu’il s’agisse de tout petits objets, ou de grands développements géographiques. Dans cet esprit, j’ai aimé à brouiller l’échelle, de manière qu’il soit incertain si le tableau représente une vaste étendue de montagnes ou une minuscule parcelle de terrain."
Jean Dubuffet

Au début de l’année 1955, Jean Dubuffet s’installe dans le petit village perché de Vence, au cœur du massif provençal. S’amorce alors dans l’œuvre de l’artiste une nouvelle phase d’expérimentations sur la matière et le relief autour du genre du paysage qui est le plus à même d’exprimer ces recherches et recouvre progressivement la quasi-totalité de sa production.

Ces années sont celles de la célébration de la matière pour Dubuffet. Expérimentant les techniques les plus inattendues, l’artiste se lance dans un projet d’excavation tectonique que lui seul, « l’homme du commun », pouvait mettre en œuvre. A coup de crayons, de pinceaux, mais aussi de ciseaux, de tampons et même parfois de couteaux, Dubuffet sonde les strates géologiques pour nous livrer la beauté cachée du monde, celle qui fait que le familier nous semble l’espace d’un instant étranger et que le commun se révèle merveilleux. Dans Célébration du Sol, réalisé en 1957, Dibuffet opère une translation étonnante, figurant un sol vu de surplomb, à la verticale. L’artiste ouvre de ce fait une porte sur une dimension fabuleuse qui nous était jusqu’ici interdite. Un monde en marge du monde.

Art Contemporain – Evening Sale

|
Paris