252
252

PROVENANT DE LA COLLECTION DU DR. MARTIN S.WESELEY

Gustave Moreau
LE PAYSAN DU DANUBE
ACCÉDER AU LOT
252

PROVENANT DE LA COLLECTION DU DR. MARTIN S.WESELEY

Gustave Moreau
LE PAYSAN DU DANUBE
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Œuvres sur Papier

|
Paris

Gustave Moreau
PARIS 1826 - 1898 PARIS
LE PAYSAN DU DANUBE
Signé en bas à droite Gustave Moreau
Plume et encre avec rehauts de blanc et d'or sur papier
27,9 x 20 cm ; 11 x 7 7/8 in.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Duruflé Collection;
Georges Wildenstein, Paris;
Confisqué au propriétaire par le Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg (ERR Inv. No. W160);
Transféré au Jeu de Paume, Paris, 1941;
Transféré au Reich allemand, 15 Jan 1943;
Récupéré au dépôt “Lager Peter“ le 10 oct 1944 et restitué par la suite à Georges Wildenstein;
Wildenstein & Co., New York;
Acquis auprès du précédent par le propriétaire actuel

Exposition

Moreau-Bourdelle, Tokyo, Galerie Fujikawa, 1971, n°14 reproduit;
Exhibition Honoring Fujikawa Gallery's 35th Anniversary : Gustave Moreau, Tokyo, Central Art Gallery : Osaka, Fujikawa Gallery; Kobe, Fujikawa Gallery, 26 octobre - 12 décembre 1974, no. 14.

Bibliographie

P.-L. Mathieu, Gustave Moreau, sa vie, son oeuvre, catalogue raisonné de l'oeuvre achevé, Paris, 1976, n°268, reproduit;
P.-L. Mathieu, Gustave Moreau, Monographie et nouveau catalogue de l'oeuvre achevé, Paris, 1998, p. 370, n°299, reproduit.

Description

En 1879, Antoni Roux commande une série d’aquarelles pour illustrer Les Fables de La Fontaine à plusieurs artistes célèbres de l’époque, parmi lesquels Henri Gervex, Henri Harpignies, Felix Ziem et Gustave Moreau. En mai 1881, Roux expose une sélection de ces aquarelles ; les œuvres de Gustave Moreau suscitent les critiques les plus élogieuses. Roux commande alors trente-neuf illustrations supplémentaires à l’artiste. Roux montre le même enthousiasme lorsqu’il reçoit cette seconde série.

Gustave Moreau exécute très peu de répliques d’après cet ensemble magnifique, seules quatre œuvres sont connues, dont celle présentée ici. Elles ont probablement été commandées par des collectionneurs précis. On constate des variantes entre notre version et celle d’Antoni Roux. Ces différences, visibles sur l’habit du paysan et l’architecture, s’observent également dans le dessin préparatoire conservé au Musée Gustave Moreau, Paris (fig.2).

Le Paysan du Danube raconte l’histoire d’un paysan germanique, ambassadeur de son peuple pendant le règne de Marc-Aurèle (161-180). Son discours passionné et éloquent lui assura le respect des sénateurs romains en dépit de son apparence peu présentable. Dans sa composition, Gustave Moreau représente le paysan lors de son discours visant l’incapacité de Rome à approvisionner ses colonies les plus éloignées. Il le met en scène au centre de la composition, sous La Louve qui allaite Romulus et Rémus (fig.1), symbole de l’abondance et de la générosité de l’Empire romain. Moreau décrit la manière dont il imagina la scène : « Je fais ce sauvage au pied de la louve Romaine que j’ai prise dans l’antique, allaitant Romulus et Rémus. Elle donne son lait, elle la louve, mais Rome avec son Sénat ne nourrit pas les provinces conquises. Ce sauvage avec un geste mélancolique et se souvenant de son pays dont il est l’ambassadeur explique à ces ventrus, à ces ignobles repus, la misère des siens, au pied de ce grand monument à la grandeur romaine. Quel contraste (…) dans ce faune couvert de peaux de bête, au pied de cette bête allégorique et parlant à tous ces raffinés de luxe et de sybaritisme. Un sablier est à côté de lui marquant les heures de l’assemblée et de l’humanité» (extrait du Cahier relié toile écrue de Moreau, Archives M. G. M. ; voir P.-L. Mathieu, Gustave Moreau, sa vie, son œuvre, catalogue raisonné de l’œuvre achevé, Paris, 1976, p.150).

Œuvres sur Papier

|
Paris