20
20
Auguste Clésinger
HÉLÈNE DE TROIE
Estimation
50 00070 000
Lot. Vendu 47,500 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
20
Auguste Clésinger
HÉLÈNE DE TROIE
Estimation
50 00070 000
Lot. Vendu 47,500 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Collection Marianne et Pierre Nahon

|
Paris

Auguste Clésinger
1814-1883
HÉLÈNE DE TROIE
marbre ; sur une plinthe circulaire en marbre
Exécuté circa 1865
signé et daté J. CLESINGER Rome 1865
H. (totale) 182 cm ; 71 2/3 in.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Collection particulière, Saint-Raphaël
Var Enchères - Arnaud Yvos SVV, 5 novembre 2011, lot 110 (acquis lors de cette vente par les propriétaires actuels)

Bibliographie

REFERENCES BIBLIOGRAPHIES
A. Estignard, Clésinger: sa vie, ses oeuvres, Paris, 1900, pp. 84, 85 et 166, fig. 88
S. Lami, Dictionnaire des sculpteurs de l'école française au XIXe siècle, Paris, 1914, vol. I, p. 401
F. Rionnet, Les Bronzes Barbedienne, l'Oeuvre d'une dynastie de fondeurs, Paris, 2016, p. 290, Cat. 545

Description

Né à Besançon, Jean-Baptiste-Auguste Clésinger apprend la sculpture auprès de son père, Georges-Phipippe Clésinger qui l’emmène à Rome en 1832 .

Il affole le public parisien au salon de 1847 avec sa Femme piquée par un serpent, aujourd’hui exposée dans le grand hall du musée d’Orsay. Les détails de la peau sont si précis, l’érotisme si violent qu’on l’accuse d’avoir pratiqué un moulage. Le modèle n’est autre qu’Apollonie Sabatier, égérie de Théophile Gautier, connue sous le nom de La Présidente. Son salon de la rue Frochot réunit poètes, écrivains, dans une grande liberté d’esprit et de comportement, loin des conventions habituelles.

La femme au châle de l’Atelier de Courbet, à qui Baudelaire envoie clandestinement de sublimes poèmes, c’est elle :

… Ainsi je voudrais une nuit

Quand l’heure des voluptés sonne

Vers les trésors de ta personne

Comme un lâche ramper sans bruit…

La même année, Clésinger épouse Solange Dudevant, la fille de George Sand, dont il se séparera quelques années plus tard.

Le sculpteur a connu Gustave Courbet à l’école d’art de Besançon. Ils resteront amis toute leur vie. Clésinger s’intéresse au romantisme, puis au naturalisme. Il doit vendre pour exister. Une exposition, saluée par la critique, les réunira en 2011, à Ornans.

D’une extrême habileté, Clésinger revient à une certaine période vers un néoclassicisme parfaitement maîtrisé.

L’œuvre ici présente date de 1865. Hélène de Troie, fille de Zeus et de Léda, épouse du roi de Sparte, Ménélas, se laisse enlever par Pâris qui l’emmène à Troie. Aphrodite ( le jugement de Pâris ) avait promis au prince troyen la plus belle femme du monde. Il s’en suivra une guerre dont nous gardons tous la mémoire.

La sculpture en marbre de carrare, ici présente, avec son traitement des drapés, le mouvement des doigts agitant le collier de perles, le beau visage calme et classique, d’Hélène, contraste avec l’agitation du monde qu’elle et Pâris ont provoquée.

Marianne Nahon

Ce marbre est à notre connaissance la seule réplique de même dimension du marbre exécuté en 1864 et figurant dans la collection de la comtesse de Jumilhac vers 1900, vendu par Sotheby's à Londres, le 11 juillet 2001, lot 215 ( 91 500 GBP).

Collection Marianne et Pierre Nahon

|
Paris