105
105
Pablo Picasso
PORTRAIT DE FEMME
ACCÉDER AU LOT
105
Pablo Picasso
PORTRAIT DE FEMME
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Traits et Portraits : Une Collection Particulière

|
Paris

Pablo Picasso
PORTRAIT DE FEMME
porte le cachet de la vente Dora Maar DM 1998 (en bas à gauche)
crayon sur papier
40,3 x 31,6 cm; 15 7/8 by 12 1/2 in.
Exécuté en 1936.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Vente : Piasa, Paris, Les Picasso de Dora Maar, 27 octobre 1998, lot 11
Acquis lors de cette vente par le propriétaire actuel

Bibliographie

Christian Zervos, Pablo Picasso, Œuvres de 1932 à 1937, Bâle, 1982, vol. 33, no 313, reproduit p.148

Description

"Son regard avait quelque chose d'intensément rayonnant mais il pouvait être très dur aussi. Je constatais qu'elle était belle, avec son nez fort et droit, ses lèvres parfaitement écarlates, son menton volontaire, la mâchoire légèrement carrée et tellement énergique ainsi, sa chevelure brune et dense plaquée en arrière, et ses cils pareils aux antennes veloutées des papillons."
James Lord, Picasso and Dora, New York, 1993, p.31


En juillet 1936, Picasso retrouve Dora Maar à Mougins. Cette fille d’un architecte croate, qui suit dans le Paris des années 1930 les cours de l’Union Centrale des Arts Décoratifs et de l’Ecole de photographie, et Picasso se sont rencontrés au début de l’année. Eluard est à l’origine de la rencontre. La passion va durer neuf ans.

A l’époque, Dora est une personnalité du groupe surréaliste. Ses photographies sont entre toutes les mains. Elle fait sensation avec ses ongles peints et ses chapeaux signés Schiaparelli. En 1936, ses cheveux sont encore à la garçonne ; à la demande de Picasso, elle les laisse pousser à la mode espagnole. Et Marcel Jean raconte comment un soir, elle attira une nouvelle fois tous les regards en apparaissant "avec les cheveux dénoués qui lui retombaient sur le visage et sur les épaules, comme ceux d’une noyée." (in Mary Ann Caws, Les Vies de Dora Maar, 2000, p.57).

Portrait de femme montre Dora Maar de trois-quarts, les cheveux mi-longs. Le trait de crayon noir est enlevé. La feuille blanche est baignée de lumière. Exécuté en 1936, ce dessin (qui peut être mis en relation avec une toile datant du 7 novembre 1936 caractérisée par des tons pastel) est bien loin des dessins "kafkaïens" et tourmentés auxquels feront échos les nombreux portraits de "la femme qui pleure". Il faut dire qu’en cet été 1936, en dépit de l’orage de la guerre civile espagnole qui gronde à l’horizon, le temps est idyllique. Entre juillet et aout, il se passe entre la maison de Mougins prêtée par les parents de Man Ray et Saint-Tropez. Ami commun de Dora et de Picasso, le couple Eluard est au cœur de la bande estivale. Ils sont rejoints par Christian et Yvonne Zervos, Roland Penrose et Lee Miller, Man Ray et sa maîtresse, Breton et Jacqueline Lamba. Et le temps s’écoule sur la plage où Dora se livre à la photographie, dans les ateliers et les chambres où tout le monde semble se livrer à des jeux amoureux. Encouragé par Breton, Picasso lui écrit des poèmes gorgés de sensualité ; ils seront traduits et publiés dans Les Cahiers d’Art.

Date de Portrait de femme, 1936 voit également s’épanouir l’influence de Dora Maar, photographe avant d’être peintre sur l’œuvre de celui qui s’apprête à peindre Guernica. De 1936 à 1937, mêlant le génie de l’un au savoir-faire de l’autre, ils créent ensemble une série de rayogrammes. Les dessins au trait de Picasso ne sont pas non plus sans évoquer la technique des profils à silhouettes, une des sources historiques de la photographie. Portrait de femme est d’un dépouillement chromatique radical ; il se noie dans l’intensité de la lumière méditerranéenne. Quelques mois plus tard, au début de l’année 1937, dans l’atelier des Grands Augustins, Dora Maar est la seule autorisée à pénétrer dans le lieu où se joue en noir et blanc ce qui est certainement le dernier grand tableau d’histoire de l’histoire de l’art. D’un photo reportage intense, souvent nocturne, il sortira neuf portraits de Picasso à l’œuvre. Portrait de femme est un bel et tendre éclat au milieu de ce qui fut une passion politique, professionnelle et amoureuse.

Traits et Portraits : Une Collection Particulière

|
Paris