24
24
Ludwig Deutsch
LE GARDE DU PALAIS
Estimation
300 000500 000
Lot. Vendu 2,289,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
24
Ludwig Deutsch
LE GARDE DU PALAIS
Estimation
300 000500 000
Lot. Vendu 2,289,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Pierre Bergé: From One Home to Another

|
Paris

Ludwig Deutsch
1855 - 1935
LE GARDE DU PALAIS
huile sur toile ; signé, daté et situé en bas à gauche L. Deutsch PARIS 1888
154 x 96 cm ; 60 5/8 x 37 7/8 in.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Vente, Londres, 3 novembre 1977, lot 54 ;
Probablement, acquis à la précédente par Pierre Bergé et Yves Saint Laurent

Description

Ludwig Deutsch étudia à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne avant de s'installer à Paris. Largement influencé par Jean-Léon Gérôme, il voyagea à de nombreuses reprises en Egypte. Bien que l'on ait peu d'information sur ses séjours, il semble que plusieurs oeuvres furent exécutées sur place.

Deutsch utilisa des couleurs particulièrement riches et harmonieuses dans ses compositions. La méticulosité des détails dans le vêtement et les accessoires égalent l'exactitude de l'expression du garde, à la fois défiant et distant. C'est ce don de l'observation et la justesse du rendu qui font de Deutsch l'un des plus importants peintres Orientalistes.

A la fin des années 1880 et des années 1890, Ludwig Deutsch peint une série de tableaux qu'il titre "Sentinelle", "Le garde du palais", "Le gardien du harem" etc., représentant des gardes richement vêtus et armés, debout à l'entrée de somptueux palais ornés de colonnes, marbres ou tuiles colorées.

Quelques uns de ces tableaux, peu nombreux, sont de très grand format, comme celui présenté ici. On peut citer également le tableau de 1892 (132,4 x 82,8 cm), vendu à New York en 1999, dont une esquisse préparatoire est incluses dans la vente (voir le lot 22) ou encore le Garde de l'Emir, peint en 1893 (130,8 x 82,5cm), tous deux illustrés in Martha Haja et Gunther Wimmer, Les Orientalistes des écoles allemande et autrichienne, Courbevoie, 2000, pp. 203 et 216.

Pierre Bergé: From One Home to Another

|
Paris