Masque de proue de pirogue de guerre, Peuple Iatmul, Moyen Sepik, Papouasie Nouvelle-Guinée
WAR CANOE PROW MASK, IATMUL PEOPLE, MIDDLE SEPIK RIVER, PAPUA NEW GUINEA
Estimation
30 00050 000
Lot. Vendu 37,500 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
Masque de proue de pirogue de guerre, Peuple Iatmul, Moyen Sepik, Papouasie Nouvelle-Guinée
WAR CANOE PROW MASK, IATMUL PEOPLE, MIDDLE SEPIK RIVER, PAPUA NEW GUINEA
Estimation
30 00050 000
Lot. Vendu 37,500 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Arts d'Afrique et d'Océanie

|
Paris

Masque de proue de pirogue de guerre, Peuple Iatmul, Moyen Sepik, Papouasie Nouvelle-Guinée
WAR CANOE PROW MASK, IATMUL PEOPLE, MIDDLE SEPIK RIVER, PAPUA NEW GUINEA

Provenance

Collecté dans le village d'Angriman (Angerman) en 1934 par Axel Bojsen-Möller, lors de la Monsunen Expedition (1933-1935)
Collection du Professeur Erik Wernaa
Collection Jan Lundberg, Malmö
Collection privée, Suède

Exposition

Copenhague, Louisiana Museum of Modern Art, Oceania. Kunst fra Melanesien, 14 septembre 1991 - 12 janvier 1992 

Bibliographie

Louisiana Revy, vol. 32, n° 1, 1991, n° 309
Stensager, "Dänische Monsunen Expedition (1933-1935)" in Kunst&Kontext, 2013, n° 2, p. 2-8

Description

L'expédition Monsunen (1933-1935) fut conçue par le Danois Axel Bojsen-Möller comme un tour du monde associant voyage d'exploration et collectes de spécimens anthropologiques et zoologiques. Le navire sombra le 10 août 1934, à l'approche des îles Santa Cruz. Bojsen-Möller décida de poursuivre seul l'expédition, ne voulant renoncer à la destination qui lui semblait la plus aventureuse et passionnante : le fleuve Sepik. Désormais associé à l'Ecossais William McGregor, ils "obtinrent des autorités australiennes la permission de voyager dans la 'zone non contrôlée' pour collecter des 'curiosités indigènes'" (Otte Stensager, "L'expédition Monsunen. Chronique d'une aventure danoise", in Tribal Art, n° 65, automne 2012, p. 74-83). Ils y acquirent près de sept cents objets, parmi les plus importants de l'expédition Monsunen, et dont une grande partie entra dès 1935 dans les collections du Nationalmuseet de Copenhague.

Ce masque d'une très grande rareté, sculpté dans un bois léger, était destiné à orner la proue d'une pirogue de guerre. La forme circulaire s'anime dans les ajours et les plans profondément creusés aux contours curvilignes, modelant le visage de l'ancêtre mythique et protecteur, et dont la prégnance est accentuée par la densité du décor polychrome. Voir Kelm (Kunst vom Sepik, I, 1966, n° 73 et 76) pour deux masques de type comparable, collectés lors de la Sepik-Expedition de 1912-13 et conservés au Museum für Völkerkunde de Berlin.    

Arts d'Afrique et d'Océanie

|
Paris