8
8
Emile Gallé
VASE PARLANT, 1900
A CARVED AND MARQUETERIE-DE-VERRE CAMEO GLASS VASE PARLANT BY EMILE GALLÉ, 1900. SIGNED, DATED, INSCRIBED 'EXPOS' AND 'DES VISIONS DE FIN DE NUIT, VERLAINE' EXHIBITED AT THE 1900 EXPOSITION UNIVERSELLE, PARIS. THE INSCRIPTION COMES FROM A POEM BY PAUL VERLAINE, PUBLISHED IN 1884, 'JADIS ET NAGUÈRE'
ACCÉDER AU LOT
8
Emile Gallé
VASE PARLANT, 1900
A CARVED AND MARQUETERIE-DE-VERRE CAMEO GLASS VASE PARLANT BY EMILE GALLÉ, 1900. SIGNED, DATED, INSCRIBED 'EXPOS' AND 'DES VISIONS DE FIN DE NUIT, VERLAINE' EXHIBITED AT THE 1900 EXPOSITION UNIVERSELLE, PARIS. THE INSCRIPTION COMES FROM A POEM BY PAUL VERLAINE, PUBLISHED IN 1884, 'JADIS ET NAGUÈRE'
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Chefs-d’œuvre Art Nouveau, Ancienne collection du Garden Museum, Japon

|
Paris

Emile Gallé
1846 - 1904
VASE PARLANT, 1900
A CARVED AND MARQUETERIE-DE-VERRE CAMEO GLASS VASE PARLANT BY EMILE GALLÉ, 1900. SIGNED, DATED, INSCRIBED 'EXPOS' AND 'DES VISIONS DE FIN DE NUIT, VERLAINE' EXHIBITED AT THE 1900 EXPOSITION UNIVERSELLE, PARIS. THE INSCRIPTION COMES FROM A POEM BY PAUL VERLAINE, PUBLISHED IN 1884, 'JADIS ET NAGUÈRE'
de forme légèrement balustre, en verre multicouche gravé et marqueterie de verre dans des tons fumés, vert, mauve et rose, à décor d'orchidées sauvages, la base à décor de bulbe, le col à trois pointes pincées à chaud
Signé et daté Gallé Expos. 1900 en camée et gravé Des visions de fin de nuit Verlaine sur le corps
Hauteur : 41,2 cm (16 1/4 in.) Diamètre : 12,5 cm (5 in.)
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Vente Sotheby's New York, 14 mars 1997, lot 22

Exposition

Vitrines Les Granges ou Repos dans la solitude, Exposition universelle, Paris, 1900

Bibliographie

Gustav Pazaurek, Moderne Gläzer, Leipzig, 1901 p. 80 fig. 69 et p. 84, fig. 73 pour des vues d'un modèle identique dans une vitrine de l'Exposition universelle, Paris, 1900
Janine Bloch-Dermant, L'Art du Verre en France, éd. Denoël, Paris, 1974, p. 100 pour un modèle similaire
Victor Arwas, Glass, Art Nouveau to Art Deco, éd. Academy , Londres, 1977, p. 78 pour un modèle similaire
Alastair Duncan et Georges de Bartha, Glass by Gallé, éd. Harry N. Abrams, New York, 1984, p. 79 pour un modèle similaire
Victor Arwas, Glass, Art Nouveau to Art Deco, éd. Academy, Londres, 1987, p.78 pour un modèle similaire
Françoise-Thérèse Charpentier et al., Art Nouveau L'Ecole de Nancy, éd. Denoël, Paris, 1987, n.p.  
Philippe Garner, Emile Gallé, Rizzoli, New York, 1990, p. 37 pour une vue d'un modèle similaire dans une vitrine à l'Exposition universelle, Paris, 1900
Philippe Thiébault, Les dessins de Gallé, éd. RMN, Paris, 1993, p. 129 pour une vue d'un modèle identique dans une vitrine à l'Exposition universelle, Paris, 1900
Christian Debize, Emile Gallé, l'école de Nancy, éd. Serpenoise, Metz, 1998, p. 30 pour une vue d'un modèle identique à l'Exposition universelle, Paris, 1900
L'Ecole de Nancy, 1889-1909, Art Nouveau et industries d'art, catalogue d'exposition, Nancy, galeries Poirel, éd. RMN, Paris, 1999 pour un modèle similaire
Emile Gallé et le verre, la collection du Musée de Nancy, éd. Somogy, Paris, 2004, p. 157 pour un vase similaire conservé au Museum für Kunst und Gewerbe Hambourg
Philippe Thiébault, Gallé, testament artistique, éd. Hazan, Paris, 2004, pp. 14-15 pour des vues des vitrines de l'Exposition universelle, Paris, 1900
Alastair Duncan, Louis C. Tiffany, The Garden Museum Collection, éd. Antique Collectors' Club, Woodbridge, 2004, p. 590

La citation gravée sur le vase provient du prologue du poème de Paul Verlaine "Jadis et naguère", publié en 1884 : "ce sont choses crépusculaires/ des visions de fin de nuit/, O vérité, tu les éclaires,/  seulement d'une aube qui luit"

Dans les nombreuses recherches techniques d’Emile Gallé, la marqueterie sur verre est la plus audacieuse. Non satisfait des effets obtenus par la superposition de plusieurs couches de verre et toujours à la recherches de couleurs plus riches, Emile Gallé met au point cette technique qui consiste à insérer à chaud, dans la masse du verre, des fragments  de verre de diverses tailles et épaisseurs soit en surface, soit sous d’autres couches de verre.

Cette technique nécessite non seulement des praticiens extrêmement habiles mais aussi une connaissance chimique permettant de combiner des verres colorés qui subissent des variations compatibles et qui ne provoquent pas lors des différentes phases de refroidissement des fêles, craquelures, qui risquent de briser le vase. Dès lors, les verreries d’Emile Gallé s’enrichissent d’une gamme chromatique jusqu’alors inégalée lui laissant libre cours de recréer l’univers végétal ou aquatique dont il s’inspire.

Of all Emile Gallé’s technical achievements, marquetry is the most challenging. Not satisfied with the effects of the superimposition of cameo glass layers, and in the quest for richness and depth of colour, Gallé found this technique - which consisted of adding hot fragments of glass onto the surface or underneath other layers of glass. The technique required not only extremely skilled practitioners but also the chemical knowledge to combine the coloured glass elements and ensure that they did not crack in the cooling phase, which could cause the vase to break. The resulting works benefitted from a rich chromatic range that permitted Gallé to recreate, faithfully, a plant or aquatic universe.

Chefs-d’œuvre Art Nouveau, Ancienne collection du Garden Museum, Japon

|
Paris