180
180
Paire de chenets en bronze doré aux perroquets d'époque Louis XV, vers 1750-1755, attribué à Jacques Caffieri et provenant de la duchesse de Parme au château de Colorno
A FINE PAIR OF GILT-BRONZE FIREDOGS ATTRIBUTED TO JACQUES CAFFIERI, LOUIS XV, CIRCA 1750-1755, FROM THE DUCHESS OF PARMA AT COLORNO
Estimación
80.000120.000
Lote. Vendido 87,000 EUR (Precio de adjudicación con prima del comprador)
SALTAR AL LOTE
180
Paire de chenets en bronze doré aux perroquets d'époque Louis XV, vers 1750-1755, attribué à Jacques Caffieri et provenant de la duchesse de Parme au château de Colorno
A FINE PAIR OF GILT-BRONZE FIREDOGS ATTRIBUTED TO JACQUES CAFFIERI, LOUIS XV, CIRCA 1750-1755, FROM THE DUCHESS OF PARMA AT COLORNO
Estimación
80.000120.000
Lote. Vendido 87,000 EUR (Precio de adjudicación con prima del comprador)
SALTAR AL LOTE

Details & Cataloguing

Important Mobilier, Sculptures et Objets d’Art

|
París

Paire de chenets en bronze doré aux perroquets d'époque Louis XV, vers 1750-1755, attribué à Jacques Caffieri et provenant de la duchesse de Parme au château de Colorno
A FINE PAIR OF GILT-BRONZE FIREDOGS ATTRIBUTED TO JACQUES CAFFIERI, LOUIS XV, CIRCA 1750-1755, FROM THE DUCHESS OF PARMA AT COLORNO
de forme mouvementée, ciselé de feuillages, volutes et oves, sommé d'un perroquet ; marqués du CR couronné et numérotés C.1.1586. et C.1586.2. et DC 9367 ; avec leurs fers
Cantidad: 2
Haut. 37,5 cm, larg. 42 cm
Height 14 3/4 in; width 16 1/2 in
Leer informe de condiciones Leer informe de condiciones

Procedencia

- Acquis à Paris par Madame Louise-Elisabeth, dite Madame Infante, duchesse de Parme, vers 1750-1755 pour le château de Colorno, près de Parme
- Probablement dans la Grande Salle de Colorno en 1811
- Transférés à Turin en le 12 septembre 1862, puis probablement vendus par la maison de Savoie après cette date
- Vente Christie's, Londres, le 4 décembre 1969, lot 37

Documentación

Alvar Gonzàlez-Palacios, Il patrimonio artistico del Quirinale, Gli Arredi Francesi, Milan, 1995, p. 76, n°83 (ill.) 

Nota del catálogo

L’auteur de ces chenets est très probablement Jacques Caffieri (1678-1755). Son inventaire après-décès (publié par D. Alcouffe dans les Archives de l'Art Français, 1989, tome XXX, pp.125-142) mentionne, parmi les « ouvrages finis de cuivre », au n°118 : « Item une autre garniture de grille de cheminée complète représentant des perroquets, prisée deux cent livres ».
Deux autres exemplaires identiques sont connus : une paire fut vendue chez Sotheby’s à Monaco, le 18 juin 1994, lot 193, une autre figurait dans la collection Karl Lagerfeld, vente Christie’s à Monaco, le 28 avril 2000, lot 15.

Aucune de ces paires ne peut se prévaloir de la même provenance que celle indiquée par les numéros C.1.1586. et C.1586.2 incisés sur nos chenets. Ils correspondent à ceux de l'inventaire réalisé par les Bourbons au château de Colorno en 1856 où quatre chenets sont ainsi décrits : "Quattro capifuochi di ferro con frontali alla rococò di bronzo dorato, con un uccello per ciascuno" (information aimablement communiquée par le professeur Giuseppe Bertini). Il convient également de noter, près des numéros d'inventaire, les lettres CR couronnée pour « Casa Reale » : cette marque apparait généralement sur les objets ayant séjourné à Colorno.
Un autre inventaire, dressé cette fois en 1811 sous l'occupation napoléonnienne, nous apprend qu'ils figuraient sans doute à cette période dans la Grande Salle de Colorno où sont répertoriés au n°110 : "Deux chenets avec façade de bronze doré ayant chacun un oiseau" (in A. Gonzàlez-Palacios, op. cit., p. 334).
Un dernier inventaire mené par par la maison de Savoie en 1861, deux ans après le rattachement du duché au royaume d'Italie, permet de retrouver ces chenets sous le numéro DC 9367 (les lettres DC pour "Dotazione della Corona") ; ils furent transférés un an plus tard à Turin où ils furent probablement vendus. C'est en effet à cette période que certains biens provenant des anciennes collections de la duchesse de Parme à Colorno furent aliénés.

Cette résidence d'été des ducs de Parme fut celle de Louise-Elisabeth, duchesse de Parme (1727-1759), fille aînée de Louis XV, qui épousa en 1739 l'infant d'Espagne Don Philippe. A la suite du Traité d'Aix-La Chapelle, ils prirent possession en 1748 du duché de Parme. Celle que l’on nomma bientôt Madame Infante se passionna pour Colorno où elle fit transporter quantité d'objets et meubles, achetés par le biais d’intermédiaires parisiens comme le sieur Bonnet, le marchand Testard ou le doreur Antoine Lelièvre, ou directement acquis par elle lors de ses trois longs séjours à Versailles et Paris en 1749, en 1752-1753 et en 1757. 
Au nombre de ces objets figuraient deux lustres signés par Caffieri, l’un daté de 1751 (marqués C.927 et C. 608), aujourd’hui visibles à la Wallace collection (cf. F.J.B. Watson, The Wallace Collection Catalogue of Furniture, Londres, 1996,  t.III, pp. 1310-1320, n°265 et 266).
Parmi les bronzes d’ameublement provenant de Colorno, on répertorie aussi deux paires d'appliques maintenant conservées au musée du Louvre (inv. OA 10410-10411, marquées C.823.1 à 4), une série de quatre autres conservées au Getty museum (marquées C.562.1 et 2, C.1068.1 et 2), ainsi que la paire de la collection Givenchy (marquée C.926.3 et 4), vendue chez Christie's à Monaco, le 4 décembre 1993, lot 34 et la paire vendue chez Sotheby’s à Paris, le 14 mai 2014, lot 156 (marquée C.711.1 et 2), ces deux dernières paires désormais présentées au musée national du château de Versailles . 
Quant aux exemples de chenets livrés pour la cour de Parme, on sait que Lelièvre envoya en 1753 deux feux « à figures », dont probablement ceux de Pluton et Proserpine, aujourd’hui conservés au Palais du Quirinale à Rome (cf. P. Verlet, Les Bronzes dorés français du XVIIIIe siècle, Paris, 1987, p. 195).

Important Mobilier, Sculptures et Objets d’Art

|
París