81
81
Le Roux, J.B. Charpentier, Bara et école française du milieu du XVIIIe siècle, quatre dessins représentant des projets d'ornement de vaisseaux
FOUR DRAWINGS, PROJECTS FOR SCULPTURES OF VARIOUS VESSELS, FRANCE, SECOND HALF 18TH CENTURY AND EARLY 19TH CENTURY
SALTAR AL LOTE
81
Le Roux, J.B. Charpentier, Bara et école française du milieu du XVIIIe siècle, quatre dessins représentant des projets d'ornement de vaisseaux
FOUR DRAWINGS, PROJECTS FOR SCULPTURES OF VARIOUS VESSELS, FRANCE, SECOND HALF 18TH CENTURY AND EARLY 19TH CENTURY
SALTAR AL LOTE

Details & Cataloguing

Un Hommage au XVIIIe Siècle - Adriano Ribolzi, Antiquaire

|
París

Le Roux, J.B. Charpentier, Bara et école française du milieu du XVIIIe siècle, quatre dessins représentant des projets d'ornement de vaisseaux
FOUR DRAWINGS, PROJECTS FOR SCULPTURES OF VARIOUS VESSELS, FRANCE, SECOND HALF 18TH CENTURY AND EARLY 19TH CENTURY

- A. Le Roux (graveur actif au XVIIIe siècle), Ornements de proue, bouteilles et proue de la frégatte "La Malicieuse" ; 1756 ; signé et daté en bas à doite ; crayon noir, plume, lavis d'encre et rehauts d'aquarelle sur papier ; 51 cm x 75 cm

- Jean-Baptiste Charpentier (1728-1806), Ornements de poupe, bouteilles et proue du vaisseau "L'Officieuse" ; 1776 ; signé et daté en bas à droite ; crayon noir, plume, lavis d'encre et rehauts d'aquarelle sur papier ; 42 cm x 110 cm

- Charles-Joseph ou Jean-Baptiste Bara (actifs à partir de la fin du XVIIIe siècle), Ornements de poupe, bouteilles et proue du vaisseau "d'Hautpoult" ; vers 1808-1814 ; signé en bas au centre ; crayon noir, lavis d'encre et rehauts d'aquarelle sur papier; 34,5 cm x 90 cm

-Ecole française du milieu du XVIIIe siècle, Ornements de bouteilles d'un vaisseau ; crayon noir, plume, lavis d'encre et rehauts d'aquarelle sur papier ; 42 cm x 35 cm


Cantidad: 4
Leer informe de condiciones Leer informe de condiciones

Documentación

Catalogue d'exposition : les Génies de la mer, chefs-d'oeuvre de la sculpture navale du Musée national de la Marine à Paris, 2001

Nota del catálogo

Au début du XVIIIe, les navires des marines royales d'Europe rivalisaient d'opulence en matière d'ornementation : sur certains vaisseaux, les ouvrages de sculpture s'amoncelaient de l'arrière à l'avant, décorant la poupe, les bouteilles, la dunette, les fronteaux de gaillard, l'éperon, pour finir par d'imposantes figures de proue. Le vaisseau devenait l'ambassadeur et le représentant de la puissance du monarque régnant. Sous la pression des nécessités économiques et de la volonté des commandants qui pouvaient trouver encombrante et superflue au combat les surcharges de sculpture, la décoration va s'alléger au cours du XVIIIe siècle.  

Les grands ornemanistes du XVIIIe comme Jean Bérain (1640-1711), Antoine-François Vassé (1681-1736), eurent à coeur de concevoir les décors des vaisseaux de la marine royale qui devaient refléter la richesse et la puissance du royaume et placer la France au premier rang des grandes puissances maritimes.  L'ornement naval devait servir la magnificence du roi comme un instrument de propagande. Jean Bérain conçut de 1685 à 1711, plus d'une centaine de décors de vaisseaux, soit la presque totalité de la flotte de Louis XIV.

Au fur et à mesure que les techniques de construction des vaissaux se perfectionnèrent, et avec le déclin de l'absolutisme, la décoration navale se transforma peu à peu en un art purement ornemental naturellement influencé par les styles en vogue, le rocaille puis le renouveau classique. Les projets présentés sont des témoignages de la décoration navale de la seconde moitié du XVIIIe siècle jusqu'au début du XIXe siècle.

 

Un Hommage au XVIIIe Siècle - Adriano Ribolzi, Antiquaire

|
París