6
6
Jésuites
RELATION DE CE QUI S'EST PASSÉ EN LA NOUVELLE FRANCE EN L'ANNÉE 1635 [ET 1642, 1643, 1649, 1650, 1651, 1652, 1653, 1655, 1656, 1657, 1658, 1659, 1660, 1661, 1662, 1663, 1664, 1665, 1667, 1668, 1669, 1670, 1671, 1672]. PARIS, CRAMOISY, ET MABRE-CRAMOISY, 1636-1673.
Estimate
12,00018,000
JUMP TO LOT
6
Jésuites
RELATION DE CE QUI S'EST PASSÉ EN LA NOUVELLE FRANCE EN L'ANNÉE 1635 [ET 1642, 1643, 1649, 1650, 1651, 1652, 1653, 1655, 1656, 1657, 1658, 1659, 1660, 1661, 1662, 1663, 1664, 1665, 1667, 1668, 1669, 1670, 1671, 1672]. PARIS, CRAMOISY, ET MABRE-CRAMOISY, 1636-1673.
Estimate
12,00018,000
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Jésuites
RELATION DE CE QUI S'EST PASSÉ EN LA NOUVELLE FRANCE EN L'ANNÉE 1635 [ET 1642, 1643, 1649, 1650, 1651, 1652, 1653, 1655, 1656, 1657, 1658, 1659, 1660, 1661, 1662, 1663, 1664, 1665, 1667, 1668, 1669, 1670, 1671, 1672]. PARIS, CRAMOISY, ET MABRE-CRAMOISY, 1636-1673.
16 ouvrages en 7 volumes in-8 (162 x 100 mm). Veau fauve moucheté, dos orné de filets et fleurons, pièces de titre et dates de maroquin rouge et vert, tranches mouchetées (Reliure de l'époque).
Rousseurs pâles. Restauration marginale et renforts de papier aux feuillets A et Aij, et L[8] du premier volume, et un manque marginal au f. Aiiij, sans manque de lettres. Restauration sans manque à la carte répétée. Petits manques à 3 coiffes. Quelques coins frottés. 
Le volume contenant les relations de 1649-1650 et 1651-1652 porte une pièce de titre aux dates de 1648-1652. La reliure contenait vraisemblablement la relation de 1648, qui fut remplacée à l'époque par celle de 1649-1650.

Collation
I. Années 1635-1644
1636 : titre (un f.), table (un f.), 1-246 p., privilège et approbation (un f.)
1644 : titre (un f.), table, privilège et permission (3 ff.), 1-309 p. (les pages 306 et 307 sont numérotées 326 et 327 par erreur), [p. 310 à 312] pour la Déclaration.

II. Années 1649-1652
1651 : titre (un f.), table (un f.), 1-[178] p. (la dernière numérotée 187 par erreur), privilège (un f.). Exemplaire de première émission, avec la page 63 paginée 65.
1653 : titre (un f.), table, privilège et permission (3 ff.), 1-200 p., un f. bl.

III. Années 1652-1656
1654 : titre (un f.), table (un f.), 1-184 p., privilège (un f.), permission (un f.)
1657 : titre (un f.), table (un f.), privilège et permission (un f.), 1-168 p., un f. bl.

IV. Années 1656-1658
1658 : titre (un f.), dédicace (3 f.), table (un f.), privilège et permission (un f.), 1-211 p., un f. bl.
1659 : titre (un f.), avant-propos,, table et privilège (3 ff.), 1-136 p.

V. Années 1659-1663
1661 : titre (un f.), privilège et permission (un f.), table (un f.), 1-[200] p. (avec erreurs de numérotation)
1664 : titre (un f.), dédicace au R.P. Provincial André Castillon (4 f.), table (un f.), privilège et permission (un f.), 1-159 p. (avec erreurs de numérotation)

VI. Années 1663-1668 
1665 : titre (un f.), dédicace au R.P. Provincial de la Compagnie de Jésus (2 f.), table et privilège (un f.), 1-176 p. (avec erreurs de numérotation)
1666 : titre (un f.), dédicace au R.P. Jacques Bordier (3 f.), privilège (un f.), table (un f.), un plan des forts dépliant, 1-128 p.
1669 : titre (un f.), dédicace au R.P. Étienne Dechamps (2 f.), une table (un f.), 1-219 p.

VII. Années 1668-1672
1670 : titre (un f.), 1-[150] p. (la dernière numérotée 140 par erreur)
1672 : titre (un f.), dédicace au R.P. Jean Pinette et table (7 ff.), 1-189 p. (avec erreurs de numérotation), privilège (une p.), un f. bl. Une carte dépliante hors texte entre les pages 86 et 87.
1673 : titre (un f.), dédicace au R.P. Jean Pinette, table et permission (7 ff.), 1-264 p., un f. bl. Une carte dépliante hors texte entre les pages 110 et 111.

Rare ensemble de 16 relations rédigées par les jésuites missionnaires au Canada.

Passionnants comptes-rendus des missions jésuitiques (seul ordre religieux établi en Amérique) auprès des Amérindiens, leurs conditions de vie, leurs relations avec les tribus indiennes amies et ennemies dans la région de Québec et des Grands Lacs, leurs résidences à Québec (Kebec), Montréal et Trois-Rivières. Cette patiente colonisation, morale, religieuse et géographique des grands territoires sauvages de l'Amérique du Nord se déroulait dans un contexte de luttes féroces entre les Amérindiens (Iroquois contre Hurons et Algonquins), et de luttes d'influence entre Français et Anglais soutenus chacun par les tribus avec lesquelles ils commerçaient.

2 cartes décrivent les territoires indiens sur lesquels s'implantent les jésuites : l'une décrit la construction du Fort St Louis à Montréal, avec les localisations des villages iroquois autour du lac Ontario ; l'autre décrit les territoires des Hurons et les missions jésuites autour des lacs Supérieur, Huron et Michigan (cette carte est présente deux fois dans le dernier volume).

Tableaux vivants de la vie dans le Nouveau Monde, fourmillant de détails, ils sont l'oeuvre des supérieurs de la mission, tels que le père Brébeuf sur la conversion des Hurons (qui pourtant le détestaient) et l'utilité des colonies, Julien Perrault sur le Cap Breton en 1634 et 1635, Barthélémy Vimont sur son arrivée avec les Ursulines de Tours en 1639, et la messe qu'il célèbre en 1642 pour la fondation de Montréal, Paul Ragueneau de 1649 à 1652 sur les pères morts en mission et la défaite des Hurons face à l'invasion iroquoise, François Le Mercier et Jean de Quens sur la pauvreté et les richesses du pays, les négociations et la paix avec les Iroquois en 1652, les dangereux voyages de reconnaissance, Paul le Jeune sur le développement des conversions chez les Iroquois en 1656, Jérôme Lalemant sur les Algonquins, et Claude d'Ablon sur l'emprise croissante des Iroquois sur les missions à partir de 1662 et leurs villages autour du lac Ontario.
Ces lettres étaient adressées aux supérieurs des missions en France, parmi lesquels on reconnaît Claude Annat, le féroce opposant de Pascal, le Père Filleau, évêque du Mans, André Castillon, Jacques Bordier, Jean Pinette..., hauts responsables de l'ordre en France.

D'un intérêt fondamental pour l'histoire du développement de la colonisation en Amérique, les relations nous offrent des témoignages in situ des méthodes et techniques d’évangélisation des Indiens, de l'importance du commerce des fourrures, de la criante fragilité des implantations européennes nécessitant des alliances incertaines avec diverses tribus indiennes...

On notera une rare supplique rédigée dans la langue des Atticameges, traduite en français, adressée par un Indien à un Français, sur les conditions à l'hôpital et les soins apportés par les Ursulines, lui demandant de l'aide (I, t. 2, p. 56-58).

Y est également décrite la première mission apostolique féminine créée dans le monde catholique : les Ursulines arrivèrent en 1639 avec le père Vimont.
Madeleine de La Peltrie, Marie Guyart, et une quarantaine d'Ursulines jouèrent un rôle essentiel dans l'éducation, la conversion et les soins apportés aux Indiens atteints de la variole. Leur couvent à Québec fut terminé en 1642.

Précieux exemplaire des Ursulines de Dijon.
Leur ex-libris manuscrit a été inscrit à l’époque au verso des premières gardes de chacun des volumes, et au bas du titre du dernier volume.


Read Condition Report Read Condition Report

Livres et Manuscrits

|
Paris