128
128
Masque, Magar, région des collines moyennes, Népal
MAGAR MASK, MIDDLE HILLS REGION, NEPAL
Estimate
15,00025,000
LOT SOLD. 32,500 EUR
JUMP TO LOT
128
Masque, Magar, région des collines moyennes, Népal
MAGAR MASK, MIDDLE HILLS REGION, NEPAL
Estimate
15,00025,000
LOT SOLD. 32,500 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Arts d'Afrique et d'Océanie

|
Paris

Masque, Magar, région des collines moyennes, Népal
MAGAR MASK, MIDDLE HILLS REGION, NEPAL

Provenance

Collection Jean-Pierre Jernander, Bruxelles
Collection Michel Boulanger, Liège 
Alain Bovis, Paris
Collection privée, Bruxelles, acquis en 2010

Cachet de cire rouge et "inv. n° 2089"

Exhibited

Paris, Galerie Alain Bovis, Ensembles et Collections, septembre 2009

Literature

Bovis, Ensembles et Collections, 2009
Bovis, L'art tribal de l'Himalaya dans les collections privées, 2018, n° 16

Catalogue Note

Découverts, comme les arts d’Afrique et d’Océanie, par des artistes et des voyageurs, les masques sculptés nés des anciennes traditions bouddhistes, hindouistes et chamaniques de l’Himalaya n’ont éveillé que récemment l’intérêt des chercheurs et leur signification précise demeure méconnue. Les masques des Rai, Gurung, Magar et Tharu représentent « des clowns et des dieux, des démons, des animaux fabuleux et des divinités locales ; certains sont utilisés par des chamans, d’autres pour la divination » (Chazot in Bradley et Chazot, Masks of the Himalayas, 1990).

« Créature mi-homme, mi-oiseau [… ] les yeux carrés profondément enfoncés évoquent une tête de mort. Les squelettes sont, en pays himalayen, de joyeux compagnons dont le rôle, souvent réservé aux jeunes enfants, présente un caractère propitiatoire » (Petit, Dans le blanc des yeux, Masques primitifs du Népal, p.15). Ce masque, à la qualité exceptionnelle, se distingue par la modernité minimaliste de sa construction : le visage taillé en aplat et en forme de coeur. Sa prégnance est accentuée par la taille en facettes et la profonde patine glacée, de suie noire et de résine. Il s’impose comme l’une des œuvres les plus remarquables du corpus archaïque des masques de l’Himalaya, alliant puissance et raffinement, expressivité et mystère.

Discovered, like the arts of Africa and Oceania, by artists and travellers, the sculpted masks born from the ancient Buddhist, Hindu and Shamanic traditions of the Himalayas have only recently aroused the interest of researchers, and their precise significance remains unknown. The Rai, Gurung, Magar and Tharu masks represent "clowns and gods, demons, fabulous animals and local deities; some are used by shamans, others for divination " (Chazot in Bradley and Chazot, Masks of the Himalayas, 1990).

"A half-man, half-bird creature […] its sunken square eyes evoke a skull. Skeletons, in Himalayan country, are merry companions whose role, often reserved for young children, presents a propitiatory character" (Petit, Dans le blanc des yeux, Masques primitifs du Népal, p.15). This mask of exceptional quality stands out for the minimalist modernity of its construction: a heart-shaped face carved on a flat plane. Its presence is amplified by the faceted carving and the deep, glazed patina made from black soot and resin. It stands out as one of the most remarkable pieces of the archaic corpus of Himalayan masks, combining power and refinement, expressiveness and mystery.

Arts d'Afrique et d'Océanie

|
Paris