37
37
Paire de pots couverts en porcelaine de Chine bleu poudré à rehauts d’or d’époque Kangxi, fin du XVIIe siècle, et monture de bronze doré du début de l'époque Louis XV, vers 1730
A PAIR OF GILT-BRONZE MOUNTED CHINESE BLUE PORCELAIN COVERED VASES, THE PORCELAIN KANGXI, LATE 17TH CENTURY, THE MOUNTS, EARLY LOUIS XV, CIRCA 1730
Estimate
50,00080,000
LOT SOLD. 95,000 EUR
JUMP TO LOT
37
Paire de pots couverts en porcelaine de Chine bleu poudré à rehauts d’or d’époque Kangxi, fin du XVIIe siècle, et monture de bronze doré du début de l'époque Louis XV, vers 1730
A PAIR OF GILT-BRONZE MOUNTED CHINESE BLUE PORCELAIN COVERED VASES, THE PORCELAIN KANGXI, LATE 17TH CENTURY, THE MOUNTS, EARLY LOUIS XV, CIRCA 1730
Estimate
50,00080,000
LOT SOLD. 95,000 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Important Mobilier, Sculptures, Objets d'Art et Tableaux

|
Paris

Paire de pots couverts en porcelaine de Chine bleu poudré à rehauts d’or d’époque Kangxi, fin du XVIIe siècle, et monture de bronze doré du début de l'époque Louis XV, vers 1730
A PAIR OF GILT-BRONZE MOUNTED CHINESE BLUE PORCELAIN COVERED VASES, THE PORCELAIN KANGXI, LATE 17TH CENTURY, THE MOUNTS, EARLY LOUIS XV, CIRCA 1730
le corps de forme globulaire flanqué d’anses issues de montants ajourés et centrés de masques, le couvercle sommé d’une prise feuillagée
Quantity: 2
Haut. 30 cm, larg. 27,5 cm
Height 11 3/4 in; width 10 3/4 in
Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Ancienne collection Jacques Dubreuil, Paris

Catalogue Note

Ces porcelaines étaient dès l’origine conçues comme des pots couverts en Chine. Les marchands merciers parisiens affectionnaient tout particulièrement les porcelaines orientales à fond bleu poudré rehaussé de décor or qui permettaient de faire ressortir avantageusement les dorures des montures occidentales. Le plus souvent, ces porcelaines étaient coupées ou modifiées pour accueillir ces montures : on pouvait même associer différentes pièces de porcelaine entre le couvercle et le corps. Ces vases couverts pouvaient être disposés tels quels, mais on pouvait aussi les utiliser comme cache-pots en ôtant le couvercle, ce qui était fort apprécié tout au long du XVIIIe siècle. Ces vases pouvaient aussi être utilisés comme de très délicats rafraîchissoirs à bouteilles comme le laisse penser la description du lot 95 de la vente de 1769 du Secrétaire du roi Gaignat : « deux urnes coupées, de forme de seau à bouteille, couvertes ».

Les anses de ces cache-pots rappellent l’oeuvre de l’ornemaniste Bérain mais aussi celle d‘André-Charles Boulle. Leur dessin se rapproche d’une suite de quatre appliques livrées par ce dernier à la duchesse de Berry, vers 1715, qui sont aujourd’hui conservées au musée du Louvre (J.N. Ronfort, André-Charles Boulle, 1642-1732, Ein neuer Stil Für Europa, Frankfurt, 2009, p. 80). Ce motif se retrouve aussi sur des vases couverts conservés au J. Paul Getty Museum, California (Watson & Wilson, op. cit., pp. 24-25, no. 2). Une paire de cache-pots avec ces anses fut vendue chez Christie’s à Londres le 6 juillet 2012, lot 170 (85 250 GBP) et une autre chez Sotheby’s à New York, ancienne collection Patiño, le 25 avril 1998, lot 234 (178 500 $).

Parmi les pièces comparables vendues très récemment, citons la paire de cache-pots en porcelaine de Chine blanc et bleu de la fin du XVIIe / début du XVIIIe siècle à monture de bronze doré d'époque Louis XIV, ancienne collection Dillée, vente Sotheby’s à Paris, le 18 mars 2015, lot 42.

Important Mobilier, Sculptures, Objets d'Art et Tableaux

|
Paris