168
168
Otto, Otto Wegener dit
MARCEL PROUST, LUCIEN DAUDET ET ROBERT DE FLERS. [OCTOBRE OU TOUT DÉBUT DE NOVEMBRE 1896]. PHOTOGRAPHIE ORIGINALE.
Estimate
5,0008,000
LOT SOLD. 18,750 EUR
JUMP TO LOT
168
Otto, Otto Wegener dit
MARCEL PROUST, LUCIEN DAUDET ET ROBERT DE FLERS. [OCTOBRE OU TOUT DÉBUT DE NOVEMBRE 1896]. PHOTOGRAPHIE ORIGINALE.
Estimate
5,0008,000
LOT SOLD. 18,750 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Otto, Otto Wegener dit
MARCEL PROUST, LUCIEN DAUDET ET ROBERT DE FLERS. [OCTOBRE OU TOUT DÉBUT DE NOVEMBRE 1896]. PHOTOGRAPHIE ORIGINALE.
Tirage albuminé d’époque. Format carte de visite (89 x 57 mm), contrecollée sur un carton au nom du photographe.
Coin inférieur gauche du carton légèrement écorné.

Sulfureux portrait des 3 amis.

Le portraitiste d’origine suédoise Otto Wegener (1849-1922) s’installa à Paris en 1867 et ouvrit en 1883 son studio place de la Madeleine, au début du boulevard Malesherbes. Avec Nadar et Reutlinger, il devint l’un des portraitistes les plus en vue du grand monde. En voisins, Proust, ainsi que sa famille, se firent souvent photographier chez lui, comme plusieurs de ses amis, notamment Jacques-Émile Blanche ou Robert de Flers (voir lots 146 et 170).

En cette année 1896, Proust eut plusieurs fois recours au photographe. C'est de la fin juillet 1896 que date le célèbre portrait où il pose assis sur une banquette de style Louis XVI dans le studio du photographe (voir lot 166). Quant à cette photographie de groupe où Proust, assis sur la même banquette, est entouré de Robert de Flers (à gauche) et de Lucien Daudet (à droite), elle est un peu plus tardive, datant d'octobre ou du début du mois de novembre 1896.

En découvrant cette photographie, les parents de Marcel réagirent vivement : le regard tendre, presque langoureux de Lucien Daudet, son bras posé sur l’épaule de Marcel, laissaient peu de doute sur leur relation -- la révélaient presque. Sur l’insistance de ses parents, Proust se chargea de récupérer les exemplaires de cette photographie, que possédaient Lucien Daudet et Robert de Flers, pour en empêcher la circulation. Les exemplaires de ce cliché sont donc d’une insigne rareté.

On connaît une autre photographie d’Otto représentant les trois amis. Peut-être réalisé à la même époque, cet autre portrait est dénué de toute ambiguïté : cette fois, Proust est debout, tenant plus virilement le revers de son col, tandis que Lucien Daudet est assis et que Robert de Flers s’interpose entre les deux amants (cf. repr. dans Picon, p. 69 ; Quelques lettres…, pl. 5 ; Maurois, p. 41 ; Céleste, n.p., repr.).

Sur la liaison entre Proust et Lucien Daudet, voir lot 169.

Exposition : B.N.F., 129. -- Jacquemart-André, n° 181.

Références : Cattaui, n° 47. -- Album Proust, repr. p. 137. -- Picon, repr. p. 69. -- Univers de Proust, repr. p. 62. -- Proust et les Peintres, repr. p. 33.


Read Condition Report Read Condition Report

Livres et Manuscrits

|
Paris