139
139
[Anonyme]
MARCEL PROUST CHEZ LES BRANCOVAN, PRÈS D’ÉVIAN. [AMPHION, ÉTÉ 1899]. 2 PHOTOGRAPHIES ORIGINALES.
Estimate
2,0003,000
LOT SOLD. 11,875 EUR
JUMP TO LOT
139
[Anonyme]
MARCEL PROUST CHEZ LES BRANCOVAN, PRÈS D’ÉVIAN. [AMPHION, ÉTÉ 1899]. 2 PHOTOGRAPHIES ORIGINALES.
Estimate
2,0003,000
LOT SOLD. 11,875 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

[Anonyme]
MARCEL PROUST CHEZ LES BRANCOVAN, PRÈS D’ÉVIAN. [AMPHION, ÉTÉ 1899]. 2 PHOTOGRAPHIES ORIGINALES.
Tirages argentiques d’époque (130 x 180 mm et environ 130 x 120 mm).
Pliures, manques (infimes pour la 1re ; pour la 2e, le tiers droit a été découpé de biais) ; trace de scotch sur la première.

Les Brancovan résidaient dans leur villa Bassaraba, à Amphion, près d’Évian, où ils invitèrent Marcel Proust durant l’été 1899. Ces 2 photographies furent faites durant ce séjour. Autour de la princesse de Brancovan, de ses filles Hélène de Caraman-Chimay et Anna de Noailles, de son fils Constantin, on reconnaît aussi le prince et la princesse de Polignac, Mme de Monteynard, Léon Delafosse et Abel Hermant. Marcel Proust est au centre du groupe. Les 2 photographies ont été faites durant la même pose, avec quelques différences ; la découpe de la seconde photographie supprime Léon Delafosse.

Références : Maurois, repr. p. 34. -- Tadié, p. 398-411.

[On joint 6 portraits d’amies de Marcel Proust :]

[Anonyme]. Suzette Lemaire devant le château de Réveillon. Photo-carte adressée à Marcel Proust. Tirage argentique d'époque (140 x 89 mm) représentant la fille de Madeleine Lemaire devant le château de Réveillon, dans lequel Proust séjourna avec Reynaldo Hahn en août 1894. Mouillure.
Carte postale autographe signée : "Cher Marcel, savez-vous (vous le savez sans doute mais si par hasard vous ne le saviez pas cela m’amuserait de vous l’apprendre !) qu’une Mâ-dâ-me de Cambremer a existé ? Et qu’elle était la grand-mère de Flaubert ? Je ne vous vois jamais mais je vous aime toujours. Cela vaut mieux que certains cas de per-son-nes (négligeable) que j’aperçois encore de temps en temps… mais que je n’aime plus. Ceci ne vise pas Mme Gaillet que je n’ai jamais pu souffrir" Sous la photo la représentant avec son chient devant une des tourelles du château : "… un peu pour moi… mais beaucoup aussi la tourelle. Tourelle. Souvenir ! Suzette."
Pour une autre carte postale du château, voir Album Proust (p. 148).
Expositions : B.N.F., 158c. -- Jacquemart-André, n° 98b.

[Anonyme]. Simone Arman de Caillavet et sa mère Jeanne Pouquet. [1910]. 2 photographies originales. Tirage argentique d'époque, contrecollés sur un même carton (pliures au carton). Datées "1910" sur la carton ; ces dames ont chacune signé leur portrait sur le carton.
Le modèle de Gilberte. Le couple désuni que forment Jeanne Pouquet et Gaston Arman de Caillavet inspirera celui de Gilberte Swann et de Robert de Saint-Loup, tandis que leur fille Simone sera le modèle de Mlle de Saint-Loup.

[La Photographie Nouvelle]. Maria Hahn. Photographie originale. Tirage argentique d'époque (218 x 160 mm), contrecollée sur carton fort au nom du photographe.
Dédicace autographe signée : "À mon cher Marcel. Souvenir d’affectueuse et sincère amitié. Maria Maher" (au verso).
Sœur aînée de Reynaldo Hahn, Maria Hahn (1864-1948) épouse en 1899 le peintre Raymond de Madrazo, dont le fils d’un premier mariage était Frédéric de Madrazo, dit Coco, ami de Proust et de Reynaldo, et le neveu du décorateur et créateur d’étoffes Mariano Fortuny.

[Anonyme]. Madame Catusse dans son salon. Photographie originale. Tirage argentique d'époque (86 x 89 mm), contrecollé sur carton.
Amie de Mme Adrien Proust, Mme Catusse, épouse d’un sénateur du Tarn-et-Garonne, était en 1886 à Sailies-de-Béarn quand Proust y séjourna avec sa mère. Après la mort de cette dernière, il lui demanda de nombreux conseils sur l’arrangement de son appartement ; ses lettres furent publiées sous le titre Lettres à Mme C.
Expositions : B.N.F., n° 324. -- Jacquemart-André, n° 246.
Références : Picon, repr. 107. -- Album Pléiade, repr. p. 217.

[Primoli, Luigi]. La princesse Mathilde. Tirage albuminé d'époque. Format carte de visite (oval de 43 x 35 mm), contrecollé sur un carton au nom du photographe.
Proust fréquenta le salon de la princesse Mathilde au début des années 1890. Son nom apparaît dans la Recherche (Swann et Odette lui présentent le Narrateur), mais elle est aussi le modèle du personnage de la princesse de Parme.
Expositions : B.N.F., n° 151.

[Avec :] 10 contretypes de photographies d'amies de Proust : Comtesse Greffulhe, par Nadar. -- Laure Hayman. -- Mme Straus et amis posant devant un paravent. -- Mme Straus et Charles Haas, etc. -- Comtesse de Froissart de Broissia, avec Charles Haas. -- Femme en costume, haut-de-forme et monocle. -- Anna de Noailles, été 1926. -- Edmond Rostand et la comtesse Mathieu de Noailles, chez Mme de Noailles. -- Simone Arman de Caillavet. -- Mme Ménard-Dorian.


Read Condition Report Read Condition Report

Livres et Manuscrits

|
Paris