321
321

COLLECTION PRIVÉE BELGE

Claude Lalanne
CAROLINE ENCEINTE, LE MODÈLE CRÉÉ EN 1969, NOTRE EXEMPLAIRE CONÇU EN 1978 ET RÉALISÉ EN 1985
'CAROLINE ENCEINTE', A PATINATED BRONZE SCULPTURE, DESIGNED IN 1969, CONCEIVED IN 1978 AND CAST IN 1985. SIGNED, MONOGRAMMED, NUMBERED AND DATED THE MODEL REALISED IN 1969 IS PRESERVED IN THE CENTRE POMPIDOU UNDER THE INVENTORY NUMBER AM 1979-102
JUMP TO LOT
321

COLLECTION PRIVÉE BELGE

Claude Lalanne
CAROLINE ENCEINTE, LE MODÈLE CRÉÉ EN 1969, NOTRE EXEMPLAIRE CONÇU EN 1978 ET RÉALISÉ EN 1985
'CAROLINE ENCEINTE', A PATINATED BRONZE SCULPTURE, DESIGNED IN 1969, CONCEIVED IN 1978 AND CAST IN 1985. SIGNED, MONOGRAMMED, NUMBERED AND DATED THE MODEL REALISED IN 1969 IS PRESERVED IN THE CENTRE POMPIDOU UNDER THE INVENTORY NUMBER AM 1979-102
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Design

|
Paris

Claude Lalanne
CAROLINE ENCEINTE, LE MODÈLE CRÉÉ EN 1969, NOTRE EXEMPLAIRE CONÇU EN 1978 ET RÉALISÉ EN 1985
'CAROLINE ENCEINTE', A PATINATED BRONZE SCULPTURE, DESIGNED IN 1969, CONCEIVED IN 1978 AND CAST IN 1985. SIGNED, MONOGRAMMED, NUMBERED AND DATED THE MODEL REALISED IN 1969 IS PRESERVED IN THE CENTRE POMPIDOU UNDER THE INVENTORY NUMBER AM 1979-102
bronze patiné
Signé Lalanne, monogrammé CL, numéroté 3/8 et daté 85
162 x 52 x 40 cm (63 3/4 x 20 1/2 x 15 3/4 in.)
Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Guy Pieters Gallery, Knokke-Heist, 2001
Collection privée, Belgique

Literature

John Russell, Les Lalanne, Paris, 1975, pp. 40-41
Robert Rosenblum, Les Lalanne, Genève, 1991, p. 19
Daniel Marchesseau, Lalanne, Paris, 1998, pp. 4-5 et 62
Les Lalanne, catalogue d'exposition, Galerie Guy Pieters, Knokke-le-Zoute, Août - Septembre 2001, reproduite en couverture et pp. 10-11
Daniel Abadie, Lalanne(s), Paris, 2008, pp. 77-79
Les Lalanne, catalogue d'exposition, Musée des Arts Décoratifs, paris, 17 mars - 4 juillet 2010, p. 39

Catalogue Note

C’est en 1969 pour sa collection Automne-Hiver qu’Yves Saint Laurent façonne des robes de mousseline autour d’empreintes humaines moulées par Claude Lalanne. Des bustes, des tailles, des cous, des ventres d’or défilent sous les regards médusés des clientes. La même année Claude Lalanne réalise Caroline enceinte. Cette sculpture d’un aspect Surréaliste, un corps féminin agrémenté d’un chou est à jumeler à la mouvance Pop Art avec les empreintes de Jasper Johns et George Segal. Elle est aussi à rapprocher des moulages conçus par l’artiste phare des Nouveaux Réalistes : Yves Klein. Mais la juxtaposition des éléments qu’elle conjugue, le végétal : un chou et l’empreinte : un corps, nous interroge et nous fascine. Est-ce un hommage au pouvoir de la femme de donner la vie, une référence joyeuse de la légende que les garçons naissent dans les choux ? Prémonition, Caroline donnera naissance à un garçon. Qu’importe ! Claude Lalanne s’approprie des fragments et s’amuse à les associer, il en découle une œuvre forte, désamorçant le réel. La version en galvanoplastie datant de 1969 est conservée au Centre Pompidou. En 1978 Claude Lalanne conçoit une version en bronze en édition de 8 exemplaires, la nôtre fondue en 1985. Comme son chou sur patte, son lapin chou, sa baguette de pain aux pieds d’enfants ou ses pommes bouches, l’univers de Claude Lalanne nous laisse à rêver que :  « La terre est bleue comme une orange » Paul Eluard.

In 1969, Yves Saint Laurent’s autumn-winter collection featured dresses composed of muslin and casts of the human form by Claude Lalanne. These golden bustiers, waistlines, necks and abdomens captivated audiences from the catwalk.
That same year, Claude Lalanne created Caroline enceinte, a surrealist sculpture of a woman’s body with a cabbage head that echoes the Pop Art movement and the prints by Jasper Johns and George Segal. It can also be compared to the casts of new realism’s leading artist Yves Klein.
Her juxtaposition of elements  - plant (a cabbage) and cast (a human body) - is uniquely fascinating and thought-provoking. Is it a tribute to women’s power to give life, or a playful reference to the cabbage patch where legend holds that baby boys are born? Perhaps, for Caroline is expecting a son. Claude Lalanne enjoys combining fragments to produce a powerful work of art that releases us from reality.
The 1969 electroplated version is kept at the Centre Pompidou in Paris. In 1978, Claude Lalanne designed a bronze version of which 8 copies were cast, ours in 1985. Along with her cabbage with legs, rabbit with cabbage, French bread with children’s feet or her apples with mouths, it belongs to the magical universe of Claude Lalanne, where “the world is blue as an orange” (Paul Eluard).

Design

|
Paris