Bernard Boutet de Monvel
S.A.R. LE MAHARADJAH D'INDORE
BERNARD BOUTET DE MONVEL ; H.H. THE MAHARAJAH OF INDORE ; OIL ON CANVAS ; SIGNED LOWER LEFT
Estimate
300,000500,000
LOT SOLD. 2,499,000 EUR (Hammer Price with Buyer's Premium)
JUMP TO LOT
Bernard Boutet de Monvel
S.A.R. LE MAHARADJAH D'INDORE
BERNARD BOUTET DE MONVEL ; H.H. THE MAHARAJAH OF INDORE ; OIL ON CANVAS ; SIGNED LOWER LEFT
Estimate
300,000500,000
LOT SOLD. 2,499,000 EUR (Hammer Price with Buyer's Premium)
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Collection Boutet de Monvel

|
Paris

Bernard Boutet de Monvel
PARIS 1881 - 1949 AÇORES
S.A.R. LE MAHARADJAH D'INDORE
BERNARD BOUTET DE MONVEL ; H.H. THE MAHARAJAH OF INDORE ; OIL ON CANVAS ; SIGNED LOWER LEFT
Signé en bas à gauche BERNARD / B. DE MONVEL 
Huile sur toile
85 x 85 cm ; 33 1/2 by 33 1/2 in
Read Condition Report Read Condition Report

Exhibited

Peut-être, Profiles, Bernard Boutet de Monvel, Knoedler Gallery, New York, 10 - 29 novembre 1947, n°1;
Bernard Boutet de Monvel, Barry Friedman Ltd, New York, 1er novembre 1994 - 7 janvier 1995, n°4

Literature

Connoisseur, mai 1987, illustré p. 88;
Elle Décor, mai 1990, illustré p. 18;
Vogue, décembre 1990, illustré p. 112;
Stéphane-Jacques Addade, Bernard Boutet de Monvel, Paris 2001, p. 267 (pour une illustration de la version mesurant 180 x 180 cm);
Stéphane-Jacques Addade, Bernard Boutet de Monvel, Paris, 2016, p. 317 (pour une illustration de la version mesurant 180 x 180 cm)

Catalogue Note

Le Maharadjah Raj Rajeshwar Sawai Shri Yeshwant Rao II Holkar XIV Bahadur (1908 - 1961), membre de la dynastie des Holkar de Marathas, épouse Shrimant Akhand Sahib Soubhagyavati Sanyogita Bai Holkar (1913 - 1937) en 1924. Il devient Maharadjah d'Indore en 1926, à l'âge de dix-sept ans, quand son père, Tukojirao Holkar III (1890 - 1978), abdique en sa faveur.
Le Maharadjah et la Maharani ont tous deux suivi leur scolarité en Angleterre. Le couple est très amoureux de la vie européenne et ses fastes. Ils possèdent notamment deux maisons en France et leur fille, Usha, naît à Paris en 1933. Leur goût pour l'art moderne les pousse à se faire conseiller par Henri-Pierre Roché (1879 - 1959), marchand d'art de renom qui aide notamment Brancusi, Man Ray et Picabia à se faire connaître dans le monde de l'art. En 1929, le marchand recommande Bernard Boutet de Monvel quand le Maharadjah manifeste sa volonté de décorer l'un de ses palais en Indore, d'un portrait de lui-même, peint par un artiste de renom.
Bernard Boutet de Monvel réalise ainsi un premier portrait du Maharadjah en 1929, accoudé à une cheminée dans la maison de l'artiste, passage de la Visitation, en costume de soirée (collection particulière; voir le lot 240 pour un dessin préparatoire). En 1933, le Maharadjah commande au peintre un second portrait, en habit de cour (180 x 180 cm, collection particulière), avec pour pendant un portrait de son épouse en tenue traditionnelle. La paire de tableaux également destinée à orner les murs du palais, coûte trois cent mille francs. Exposée à la galerie Wildenstein, New York en janvier 1934, elle rencontre un immense succès, provoquant la prolongation de l'exposition. Boutet de Monvel est si heureux de l'enthousiasme du public qu'il réalise la même année une réplique du portrait du Maharadjah, en vue de la montrer dans de futures expositions. Il s'agit du tableau présenté ici. 

Stéphane-Jacques Addade décrit le tableau qui présente "[...] le maharadjah vêtu du costume maratha traditionnel. Assis sur un gaddi blanc, trône des Holkar, Yeswant Rao Holkar flotterait comme en apesanteur au centre de l'espace immaculé et de la toile si le grenat profond d'un tapis, comme les couleurs chatoyantes du sabre enserré d'une patka benarsi placé entre ses jambes, ne permettaient au spectateur de reconstituer une perspective profonde." (Stéphane-Jacques Addade, op. cit. 2001, p. 266).

Le Maharadjah porte les spectaculaires "Poires d'Indore", diamants de près de quarante-sept carats chacun, montés sur un collier de perles par les soins de la Maison Chaumet à l'occasion de ce portrait. Les précieuses poires avaient été montées deux ans plus tôt par la Maison Mauboussin sur un splendide collier, les mariant avec une émeraude éblouissante, visibles sur le portrait de la Maharani en robe du soir peint en 1929. En 1946, Harry Winston se porte acquéreur des deux pierres.

La Maharani meurt à l'âge de vingt-deux ans, laissant son mari dévasté. Il épouse l'américaine Margaret Lawler dont il divorce, puis l'américaine Lady Euphemia Watt, qui lui donne un fils, Richard Holkar. En 1948, le Maharadjah signe l'acte de réunion de l'Indore à l'Inde, et travaille beaucoup pour les Nations Unies. Il meurt en 1961 à Bombay.

The Maharajah Raj Rajeshwar Sawai Shri Yeshwant Rao II Holkar XIV Bahadur marries Shrimant Akhand Sahib Soubhagyavati Sanyogita Bai Holkar in 1924. In 1926, when he is 17 years old, he becomes the Maharajah of Indore. The young couple is very fond of of the European way of life: they own two houses in France, and give birth to their daughter, Usha, in Paris in 1933. Their taste for modern art leads them to have close ties with Henri-Pierre Roché, who advises them to ask Bernard Boutet de Monvel for their portraits when they inquire to decorate one of their palaces in Indore. In 1929, Boutet de Monvel executes a first portrait of the Maharajah posing in the artist's house, passage de la Visitation, Paris, by his fire place. In 1933, the Maharajah commissions another portrait to the painter, in his traditionnal outfit. The portrait is exhibited with its pendant, a portrait of the Maharani, in 1934 at the Wildenstein Gallery in New York and mesmerizes everyone with its modernity. The artist is so happy with the success of the exhibition that he executes a smaller replica of the portrait of the Maharajah, here presented. The beautiful "Pears of Indore" the Maharajah is wearing strike by their clarity and brightness - each diamond representing almost 47 carats. They were assembled by Chaumet especiallly for this portrait. In 1946, Harry Winston acquires them.
The Maharani dies tragically at 22 years old, leaving a devastated man. He remarries an American woman, Euphemia Watt, who will give him a son, Richard Holkar. The Maharajah is very much involved with public affairs : in 1948, the Maharajah signs the union act between India and Indore, and works actively for the United Nations. He dies in 1961 in Mumbay.

Collection Boutet de Monvel

|
Paris