112
112
Jean-Léon Gérome
ETUDE POUR UN BAIN MAURE, FEMME TURQUE AU BAIN
JEAN-LÉON GÉRÔME; STUDY FOR A MOORISH BATH, TURKISH WOMAN BATHING; SIGNED AND DEDICATED LOWER LEFT A SON AMI BOURGAIN JL GÉRÔME ; OIL ON CANVAS
Estimate
80,000120,000
JUMP TO LOT
112
Jean-Léon Gérome
ETUDE POUR UN BAIN MAURE, FEMME TURQUE AU BAIN
JEAN-LÉON GÉRÔME; STUDY FOR A MOORISH BATH, TURKISH WOMAN BATHING; SIGNED AND DEDICATED LOWER LEFT A SON AMI BOURGAIN JL GÉRÔME ; OIL ON CANVAS
Estimate
80,000120,000
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Regards sur l’Orient - Tableaux et Sculptures Orientalistes et Art Islamique

|
Paris

Jean-Léon Gérome
VESOUL 1824 - 1904 PARIS
ETUDE POUR UN BAIN MAURE, FEMME TURQUE AU BAIN
JEAN-LÉON GÉRÔME; STUDY FOR A MOORISH BATH, TURKISH WOMAN BATHING; SIGNED AND DEDICATED LOWER LEFT A SON AMI BOURGAIN JL GÉRÔME ; OIL ON CANVAS
Signé et dédicacé en bas à gauche A son ami Bourgain JL Gérôme
Huile sur toile
50,5 x 40,5 cm ; 20 by 16 in
Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Collection Bourgain (très probablement Gustave Bourgain (1856-1918 ou 1921), élève et ami de l'artiste);
Acquis à la vente Sotheby's Paris du 28 octobre 2009, lot 11, par les propriétaires actuels.

Literature

Pour une illustration de l'oeuvre achevée, Catalogue Raisonné de l'oeuvre de Jean-Léon Gérôme, éditions ACR 2000, n°240, illustré p. 93 en pleine page

Catalogue Note

Cette splendide étude est une esquisse préparatoire pour le grand tableau (81,5 x 65,5cm) Un bain maure, femme turque au bain, peint dans les années 1870 et conservé dans une collection particulière (cf. Gerald Ackerman, Catalogue Raisonné de l'oeuvre de Jean-Léon Gérôme, éditions ACR 2000, n°240). Il en existe quelques autres études préparatoires connues : un dessin de même composition et de mêmes dimensions que notre esquisse (collection privée), et deux esquisses à l'huile, de format plus grand que celle présentée ici (celle de l'ancienne collection Donald Munson, cf. Catalogue raisonné, op. cit. n°240.3, et celle conservée à la Rhode Island School of Design, Providence, Rhode Island) qui présentent, comme notre esquisse, une belle tonalité bleue, ancrée dans la composition par les carrelages du fond et le foulard bleu de la servante.

Gérôme semble avoir eu dès le départ une idée assez exacte de la composition, qu'il a travaillée et élaborée au moyen de plusieurs études et dessins préparatoires, dont certains ont aujourd'hui disparu, ce qui rend la découverte de notre étude d'autant plus intéressante.

Pour Gérôme, bon académicien, le processus créatif était avant tout intellectuel. Il réfléchissait à une conception de la composition finale, qu'il saisissait ensuite sur une première étude qui servait de base au travail ultérieur. Notre tableau est très probablement la toute première étude pour Un bain maure, une femme turque au bain, ce qui explique sa fraîcheur et sa spontanéité.

Gérôme travailla beaucoup sur la silhouette et l'attitude de la baigneuse nue, la représentant tantôt charnue et réaliste, tantôt fine et idéalisée. Dans l'esquisse appartenant à la Rhode Island School of Design, la femme est assez ronde. Elle est un peu plus fine sur l'une des études à l'huile et sur le dessin représentant la baigneuse seule. Elle est légèrement plus ronde dans notre étude et dans le tableau final.

Dans toutes les études connues pour Un bain maure, une femme turque au bain, la servante africaine est esquissée, mais il est certain que Gérôme l'avait en tête et savait comment la représenter, avec sa tenue bleue traditionnelle. Ce n'est que dans l'oeuvre achevée que le visage apparaît nettement. Néanmoins, il réalisa également deux portraits d'un modèle noir pour Le Bain maure, où le visage semble émerger d'un tourbillon d'étoffes.

Gérôme s'efforça de créer un rapport psychologique intense entre la baigneuse, surprise à un moment précis de sa toilette, et sa servante; il la représente penchée au-dessus du bassin, les mains appuyées sur le rebord, tendue, dans l'attente impatiente de l'instant où elle sentira sur son corps chaud, qui vient de sortir du bain, la sensation délicieuse de la mousse froide du savon, tandis que la servante, mélangeant activement l'eau savonneuse, relève la tête, comme pour choisir l'endroit du corps qu'elle va d'abord frictionner.

L'intérêt de notre tableau tient à plusieurs qualités incontestables, notamment la beauté de la matière, la relation psychologique entre les personnages, la fraîcheur et la spontanéité de la composition. De plus, par bonheur, il est resté dans son état d'origine. En effet, les études et esquisses à l'huile de Gérôme ont souvent été achevées par d'autres peintres, afin de les rendre plus commerciales. Notre esquisse a eu la chance d'échapper aux retouches et de rester intacte, inchangée et entièrement de la main de Gérôme.
La signature et la dédicace sont en écriture cursive. Gérôme avait l'habitude de signer en cursives les toiles et études inachevées lorsqu'il voulait les offrir. L'esquisse conservée à la Rhode Island School of Design est dédicacée de la même manière, à Madeleine, la fille de l'artiste.

Nous remercions le professeur Gerald Ackerman de nous avoir confirmé l'authenticité de cette oeuvre et de nous avoir aidés à rédiger cette notice.

Regards sur l’Orient - Tableaux et Sculptures Orientalistes et Art Islamique

|
Paris