124
124
Vase de voiture en argent serti de rubis, opales et saphirs à décor de fleurs signé Roukhomovsky Paris, Paris, vers 1900
A FRENCH PARCEL-GIILT SILVER CAR VASE SIGNED ROUKHOMOSKY PARIS, PARIS, CIRCA 1900, INSERT WITH RUBIES, SAPHIRES AND OPALES
Estimate
3,0004,000
LOT SOLD. 8,125 EUR
JUMP TO LOT
124
Vase de voiture en argent serti de rubis, opales et saphirs à décor de fleurs signé Roukhomovsky Paris, Paris, vers 1900
A FRENCH PARCEL-GIILT SILVER CAR VASE SIGNED ROUKHOMOSKY PARIS, PARIS, CIRCA 1900, INSERT WITH RUBIES, SAPHIRES AND OPALES
Estimate
3,0004,000
LOT SOLD. 8,125 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Orfèvrerie européenne, Boîtes en or et Objets de vitrine

|
Paris

Vase de voiture en argent serti de rubis, opales et saphirs à décor de fleurs signé Roukhomovsky Paris, Paris, vers 1900
A FRENCH PARCEL-GIILT SILVER CAR VASE SIGNED ROUKHOMOSKY PARIS, PARIS, CIRCA 1900, INSERT WITH RUBIES, SAPHIRES AND OPALES
de forme évasée, le corps appliqué de tiges de rosiers en vermeil dont les pistils sont sertis de cabochons de rubis, saphirs et opales, signé Roukhomovsky Paris
Haut. 11,5 cm, 294 g ;
Read Condition Report Read Condition Report

Catalogue Note

Israël Roukhomosky (ou Rouchomovsky) est un orfèvre juif connu pour les oeuvres qu'il exécuta pour la famille Rothschild. Une anecdote à son sujet permet de mesurer son talent. En 1896, le musée du Louvre acquiert pour une somme considérable (200.000 francs or) la tiare en or du roi des Scythes Saïtapharnès. Les experts et archéologues du Louvre la datent de la fin du IIe siècle. Deux ans après, des rumeurs s'étant propagées sur cette tiare parviennent aux oreilles d'un orfèvre d'Odessa, Israel Rouchomovsky. En fait, cet orfèvre avait reçu la commande de ladite tiare deux ans auparavant de la part de deux marchands, soi-disant pour en faire cadeau à un archéologue. Il se rendit alors à Paris mais le Louvre refusa de le croire. Il prouva qu'il était capable de reproduire une partie de cette tiare. L'objet disparut alors dans les réserves. En reconnaissance de son talent, il reçut une médaille d'or au salon des Arts décoratifs de Paris, s'installa dans cette ville où il s'éteignit en 1934. Ce ne fut qu'en 1997 que justice lui fut rendue par le musée d'Israël de Jérusalem en organisant une grande rétrospective incluant la fameuse tiare.

Orfèvrerie européenne, Boîtes en or et Objets de vitrine

|
Paris