21
21
François Premier
- 3 LETTRES SIGNÉES AU CARDINAL DE TOURNON. TARASCON ET BÉZIERS, 19 ET 29 AOÛT 1542. CONTRESIGNÉES PAR BAYARD, ET BOCHETEL. - ET UNE LETTRE DE CHRISTINE DU DANEMARK À FRANÇOIS IER. NANCY, 2 MARS 1547.
Estimate
3,0005,000
LOT SOLD. 5,000 EUR
JUMP TO LOT
21
François Premier
- 3 LETTRES SIGNÉES AU CARDINAL DE TOURNON. TARASCON ET BÉZIERS, 19 ET 29 AOÛT 1542. CONTRESIGNÉES PAR BAYARD, ET BOCHETEL. - ET UNE LETTRE DE CHRISTINE DU DANEMARK À FRANÇOIS IER. NANCY, 2 MARS 1547.
Estimate
3,0005,000
LOT SOLD. 5,000 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

François Premier
- 3 LETTRES SIGNÉES AU CARDINAL DE TOURNON. TARASCON ET BÉZIERS, 19 ET 29 AOÛT 1542. CONTRESIGNÉES PAR BAYARD, ET BOCHETEL. - ET UNE LETTRE DE CHRISTINE DU DANEMARK À FRANÇOIS IER. NANCY, 2 MARS 1547.
Rarissimes lettres inédites du roi à son intendant des guerres d'Italie, un mois après la déclaration de guerre.

3 pages grand in-4 (270 x 208 mm, 310 x 210 mm, et 290 x 205 mm). Traces de pliures avec manques minimes, et une déchirure sans manque à la lettre du 30 août.

- [verso :] Le Roy du xixe aoust A mon cousin cardinal de tournon mon lieutenant general a Lyon
[recto : ] Mon cousin depuys la lettre que je vous ay escripte jay eu advertissement des grans preparatifs que lempereur faict et affin destre le plus fort jenvoye presentement haster les lansquenetz que mon fils le duc dorleans me doit envoyer et pareillement les suisses de la derniere lence [...signé :] Francoys [et contresigné :] Bayard

Cette lettre est contresignée Bayard, du nom de Gilbert Bayard, baron de La Font, diplomate et secrétaire des Finances de François Ier.

- [verso :]: idem. [recto :] Mon cousin Pource que le payement des deux cens chevaulx leigers qui sont a la myrand[ol]e comance le premier jour du moys prochain de septembre lesquels chevaulx leigers  ne sont compris au nombre des quinze cens dont jay ordonne assignation [...signé :] Francoys [et contresigné :] Bochetel [Guillaume Bochetel, diplomate français sous les règnes de François Ier et Henri II].
Réquisition de troupes à Mirandola en Italie (Emilie-Romagne), dont fut originaire Galeotto Pico de La Mirandole, réfugié à la cour de François I, et au service de la France depuis octobre 1533, pour qui il construit une forteresse durant les guerres d’Italie.

- [verso :] idem xxx aoust. [recto :] Mon cousin, Andre Chambart dit Pauguet qui est le patron qui ma ces jours passez mene contre bas la riviere du Rhosne ma faict demonstrer quil a eu par lespace de dix ans ou environ ung proces pendant en ma court de parlement de grenoble [...Signé :] Francoys  [et contresigné :] Bochetel
François Ier requiert du cardinal de Tournon qu'il fasse donner raison à Chambart dans son procès contre Repars, en remerciement sans doute d'un service rendu.

On ne connait aucune lettre de François Ier à son plus proche collaborateur durant les années 1540. Habile, sûr, prudent, François de Tournon  (1489-1562) est quasi continuellement aux côtés du roi. Il est son conseiller et son ministre des affaires étrangères officieux depuis un an. Il gère l'intendance des Guerres d'Italie depuis 1537. Sa mission est d'organiser l'opposition à Charles Quint sur le territoire italien comme en France. Ces trois lettres furent écrites au commencement de la 9e Guerre d'Italie (1542-1546), qui oppose la France et l'Empire ottoman à Charles Quint et l'Angleterre.  La guerre est déclarée depuis un mois, le 12 juillet 1542. François Ier donne ses ordres à Tournon, organise les préparatifs, et rassemble ses troupes, prévoit les soldes des mercenaires suisses, l'acquisition de chevaux... dans l'urgence.

La lettre de Christine du Danemark (1521-1590) à François Ier, témoigne de la lutte politique riche d'intrigues de Christine, veuve depuis deux ans du duc François Ier de Lorraine, pour la régence de la Lorraine contre les prétentions de son beau-frère Nicolas de Lorraine. Elle demande ici la protection du roi pour elle et pour son fils, demande qui lui sera agréée, puisque son fils Charles sera emmené à la cour de France et donné en mariage à Claude de France, fille d'Henri II (voir aussi le lot 44).

Provenance : château de Villebon, acquis par Maximilien de Sully en 1607 à Jehan d'Estouteville, capitaine de François Ier de retour des guerres d'Italie. Sully y meurt en 1641. Ces 3 lettres faisaient partie d'un ensemble de 38 lettres (14 août-3 octobre 1542), toutes relatives aux affaires du Piémont et aux préparatifs de guerre contre l'Empereur (Inventaire Villebon, n° 20).


Read Condition Report Read Condition Report

Livres et Manuscrits

|
Paris