313
313
Rare petit glaive de dignitaire ayant appartenu au Maréchal Louis Alexandre Berthier Manufacture impériale « Boutet & Fils » à Versailles
Estimate
200,000250,000
JUMP TO LOT
313
Rare petit glaive de dignitaire ayant appartenu au Maréchal Louis Alexandre Berthier Manufacture impériale « Boutet & Fils » à Versailles
Estimate
200,000250,000
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Une famille et Napoléon, Collections du Maréchal Berthier, Prince de Wagram

|
Paris

Rare petit glaive de dignitaire ayant appartenu au Maréchal Louis Alexandre Berthier Manufacture impériale « Boutet & Fils » à Versailles
Monture en vermeil. Fusée à plaquettes de nacre à dos rond, ornée sur chaque face de deux glaives du type des glaives de dignitaires dit de cérémonie de la Manufacture de Versailles. Pommeau à six facettes arrondies, ornées de fleurettes entourées de couronnes de laurier, surmonté d’un petit dôme ciselé en suite.
Baguettes de côtés de la fusée décorées de bouquets de laurier en frise.
Garde à deux quillons courts évasés, ciselés du cigare ailé aux foudres, à plats ovales, unis aux extrémités, rappelant la fonction de Major général du Maréchal Berthier.
Nœud de corps rectangulaire orné de mufles de lion dans des médaillons et garni de quatre fleurettes aux angles. Lame droite à arête médiane. Fourreau en bois recouvert de velours ivoire (postérieur) à garnitures en vermeil. Chappe à deux anneaux de suspente décorée sur le devant de feuillages et de pommes de pins.
Gravée au dos Manufacture Impériale Boutet et Fils à Versailles. Bouterolle en faisceau de piques à deux bracelets et dard à côtes de melon.
B.E. Epoque Premier Empire.
Long. dans son fourreau : 69,5 cm ; long. lame : 48 cm
Read Condition Report Read Condition Report

Catalogue Note

Nicolas Noël BOUTET (1761-1833)
Arquebusier ordinaire du Roy après son mariage avec la fille du sieur Desainte en 1788, il est nommé « Directeur-Artiste » de la Manufacture de carabines de Versailles par décret le 23 août 1792.
Le 29 brumaire An VII (19 novembre 1798), le Directoire le nomme directeur général des Manufactures d'armes et Ateliers de réparation de France. Il se consacrera dès le 4 nivôse (24 décembre) uniquement à l'administration de la manufacture de Versailles.
La production de Boutet et de la Manufacture de Versailles atteint un degré de qualité inégalé dans la production d’armes blanches et à feu de luxe. Berthier connaissait la production de la Manufacture, puisque le Directoire avait décidé en 1798 : « Il sera fait don au général Berthier d’une armure complète de la manufacture nationale de Versailles. »

  

Une famille et Napoléon, Collections du Maréchal Berthier, Prince de Wagram

|
Paris