79
79
Anna-Maria-Elisabeth Jerichau-Baumann
LA PRINCESSE NAZILI HANUM OU NAZLI KHANUM
ANNA-MARIA-ELISABETH JERICHAU-BAUMANN ; THE PRINCESS NAZILI HANUM OR NAZLI KHANUM ; SIGNED, LOCATED AND DATED LOWER RIGHT 1875 ABOVE A PARTIALLY ERASED SIGNATURE AND DATE 1875; OIL ON CANVAS
JUMP TO LOT
79
Anna-Maria-Elisabeth Jerichau-Baumann
LA PRINCESSE NAZILI HANUM OU NAZLI KHANUM
ANNA-MARIA-ELISABETH JERICHAU-BAUMANN ; THE PRINCESS NAZILI HANUM OR NAZLI KHANUM ; SIGNED, LOCATED AND DATED LOWER RIGHT 1875 ABOVE A PARTIALLY ERASED SIGNATURE AND DATE 1875; OIL ON CANVAS
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Regards sur l’Orient - Tableaux et Sculptures Orientalistes et Art Islamique

|
Paris

Anna-Maria-Elisabeth Jerichau-Baumann
VARSOVIE 1819 - 1881 COPENHAGUE, ÉCOLE DANOISE
LA PRINCESSE NAZILI HANUM OU NAZLI KHANUM
ANNA-MARIA-ELISABETH JERICHAU-BAUMANN ; THE PRINCESS NAZILI HANUM OR NAZLI KHANUM ; SIGNED, LOCATED AND DATED LOWER RIGHT 1875 ABOVE A PARTIALLY ERASED SIGNATURE AND DATE 1875; OIL ON CANVAS
Signé, daté et situé en bas à droite Elisabeth Jerichau Baumann Stambul 1875, sur une signature ancienne et une date 1875 partiellement effacées.
Huile sur toile
132 x 170 cm ; 52 by 67 in
Read Condition Report Read Condition Report

Exhibited

Exposition Nationale des Beaux-Arts, Milan, 1881, n°3?

Literature

Mary Roberts, Intimate Outsiders, the Harem in Ottoman and Orientalist art and Travel Literature, Duke University Press, 2007, n°30, reproduit. 
Elisabeth Oxfeldt, Journey from Scandinavia, Travelogues of Africa, Asia and South America 1840 - 2000, p. 45 repdroduit.

Catalogue Note

La princesse Zainab Nazli Khanum Effendi  (1853 – 1913) est une princesse égyptienne de la dynastie de Muhammad Ali et l'une des premières femmes à raviver la tradition des salons littéraires dans le monde arabe, dans son palais du Caire au début des années 1880 et jusqu'à sa mort. Elle passe sa jeunesse à Istanbul où elle reçoit une éducation rarement accordée aux femmes de son époque. Elle parlait six langues dont le turc, l'arabe, le français, l'italien et l'allemand. Mariée à l'ambassadeur de Turquie Halil Sherif Pacha elle vécut brièvement à Paris. Après la mort de son mari, elle s'installa au Caire dans un palais qui accueillit des soirées mondaines et des intellectuels devenus ses amis. 

Regards sur l’Orient - Tableaux et Sculptures Orientalistes et Art Islamique

|
Paris