Fêtes publiques données par la ville de Paris à l'occasion du Mariage de Monseigneur le Dauphin, les 23 et 26 février MDCCXLV.
Estimate
200,000300,000
LOT SOLD. 301,500 EUR (Hammer Price with Buyer's Premium)
JUMP TO LOT
Fêtes publiques données par la ville de Paris à l'occasion du Mariage de Monseigneur le Dauphin, les 23 et 26 février MDCCXLV.
Estimate
200,000300,000
LOT SOLD. 301,500 EUR (Hammer Price with Buyer's Premium)
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Bibliothèque des ducs de Luynes, Château de Dampierre - Première partie

|
Paris

Fêtes publiques données par la ville de Paris à l'occasion du Mariage de Monseigneur le Dauphin, les 23 et 26 février MDCCXLV.
In-folio coffret orné d'une grande plaque de maroquin bleu nuit, aux grandes armes de Marie-Charles-Louis d'Albert, Vèmeduc de Luynes, duc de Chevreuse, portant les lions des Luynes et les fleurs de lys des Bourbon-Neuchatel,  large dentelle rocaille en encadrement, avec cartouches aux angles portant le lion des ducs de Luynes, dos à 9 nerfs orné des pièces d'armes Luynes.

Unique et exceptionnel recueil des 19 aquarelles originales rehaussées à la gouache, dont 9 à double page, représentant les festivités organisées à Paris, pour le mariage du Dauphin, fils aîné du roi Louis XV, avec l'Infante Marie-Thérèse d'Espagne. Le texte explicatif en fin est imprimé et entièrement enluminé. Les légendes et les encadrements sont  à l'encre de chine, en noir.

 Les aquarelles sont de François Blondel, le frontispice de Charles Eisen et l'allégorie du mariage de Charles Hutin. Le Mercure de France de novembre 1751 précise que la majorité des dessins a été composée par François Blondel et non par les Cochin père et fils à qui ont les attribus généralement.

Dimensions : Coffret, 675 X 522 mm. Planches doubles 950 X 625 mm. Planches simples 475 X 625 mm

Le mariage eut lieu à Versailles le 23 février 1745. La ville de Paris organisa une des fêtes les plus somptueuses de la Royauté, la Place Louis le Grand, la Place du Carrousel, la Place de l'Estrapade, la Porte Saint Antoine furent décorées et transformées en demeures mythologiques tapissées de rocailles. Des buffets et des orchestres furent installés dans les différents quartiers de la capitale.

A l'Hotel de ville, le sculpteur Lange travailla à la décoration de la salle de bal, Duparc fournit les gobelets de faïence et on fit appel à Gersaint pour le mobilier. Commande du 30 juillet 1745:  "payer comptant au sieur Gersaint, marchand bijoutier, la somme de dix huit cent quarante trois livres que nous lui avons ordonné et ordonnaons par ces présentes pour le loyer des meubles en porcelaine par lui fournis dans différentes chambres de l'Hotel de Ville lors du bal donné par la ville au mois de février dernier à l'occasion du mariage de M. le dauphin". Guillaume Glorieux. A l'Enseigne de Gersaint.

La reliure est attribuable à Padeloup, 1685-1758. Les fers utilisés pour le décor sont identiques à ceux qui ornent l'exemplaire du roi Louis XV, conservé à la Bibliothèque de Versailles, et de l'exemplaire de Antoine-René de Voyer de Paulmy d'Argenson, garde des sceaux du roi Louis XV.

La reliure de l'exemplaire des Fêtes pour le mariage du Dauphin de Marc-Pierre de Voyer de Paulmy, comte d'Argenson, posséde les planches titrées à l'eau-forte entièrement aquarellées, dans la vente le 21 mars 1996 était attribué à Padeloup.

Le recueil de cartes manuscrites de la guerre de Succession d'Autriche, (tome VII), de Marc-Pierre de Voyer de Paulmy, comte d'Argenson conservé à la bibliothèque de l'Arsenal est en reliure identique portant l'étiquette de Fournier, relieur.

La reliure de l'exemplaire de Madame Adélaïde en maroquin rouge orné de la même dentelle, est signé par Padeloup.

La reliure des deux premiers tomes de l'exemplaire des Fables de La Fontaine, illustrées par Oudry, du vicomte Couppel de Lude, sont attribués à Bonnet, les tomes   3 et 4 en reliure différentes portent l'étiquette de Padeloup. 

Les planches de l'album Luynes portent une trace d'onglets, la reliure ayant été remplacée par un coffret au XIXème siècle, les plats en maroquin aux grandes armes conservés.

Le titre, le frontispice, la "Vue perspective de la Place Louis le Grand", la Vue perspective de l'intérieure de la Place Dauphine,  et la planche " Explication de la Porte Saint Antoine". présentent des petits trous en marge, traces des fermoirs. Deux points de brunissure à la double planche "Vue perspective d'une des salles de la Place de Louis le Grand. Salissure en marge de la planche "Salle du bal", salissure à la pliure de la "Vue perspective de l'intérieure de la salle de la Place Dauphine", déchirure à la pliure de la "Salle du Carousel, petites déchirures et marge effrangée à une planche simple. Décoloration au deuxième plat de la reliure, nerfs et coupes frottés.


Read Condition Report Read Condition Report

Bibliothèque des ducs de Luynes, Château de Dampierre - Première partie

|
Paris